Edito de STEPHANE

Sur l’Espace des femmes…

Le communiqué ci-dessous (voir encadré) a suscité le débat (1), c’est le but en démocratie. Il y a aussi la polémique, alimentée par les réseaux sociaux. En plus des diatribes anti écolos habituelles, un commentaire Facebook vaut le détour.
« La démocratie en exercice au collège Les Cèdres n’est pas du goût des candidats verts aux prochaines cantonales… Plutôt que d’encourager les initiatives et les idées de nos élèves, nous aurions du probablement les influencer pour qu’ils accouchent d’une proposition plus politiquement correcte, plus dans l’air du temps… Une femme, cela va sans dire. Tiens, pourquoi pas Laïka ?
Et que ces candidats se rassurent, en même temps qu’ils s’informent ; Gisèle Halimi est l’une des trois propositions du Département. »

Laïka, la première et célèbre chienne russe dans l’espace. En France, c’est Claudie Haigneré, la première et seule femme sur 10 cosmonautes qui a rejoint l’apesanteur. 10%, le calcul est rapide. Bonnet d’âne pour la France donc, là où les Etats-Unis ont des promotions d’astronautes paritaires depuis 2013. Seule explication : le volontarisme. (https://www.franceculture.fr/histoire/les-femmes-dans-lespace-une-conquete-inegale)

Le commentaire est de la candidate socialiste aux élections départementales, Mme Sandra Marc.

Elections cantonales – communiqué. Castres le 7 juin 2021

Nouveau collège : le nom d’une femme s’impose !

Choisir le nom du nouveau collège public de Castres est une opportunité rare. Une consultation trop restreinte et trop rapide désignerait le très médiatique et très jeune Thomas Pesquet. Quelle serait la portée symbolique de ce choix ? Avec le collège Jean Jaurès, enfant du pays, nous nous rappelons l’exigence sociale et pacifiste de notre société. Avec le collège Jean Monnet, nous célébrons un visionnaire dont la ténacité a permis la construction de l’Union Européenne et de son idéal de paix. N’y aurait-il donc que de grands hommes ? Le temps est venu de reconnaître une grande dame pour les accompagner et souligner les valeurs fortes de la République. Aussi proposons-nous le nom d’une femme d’exception dont le courage fut remarquable : Mme Gisèle Halimi. Cette célèbre avocate a œuvré pour la cause des femmes et pour leur droit à disposer de leur corps dans une société dominée par les hommes. Ce choix participera à l’éducation à l’égalité entre les femmes et les hommes de notre jeunesse, en lui proposant un modèle d’engagement courageux et altruiste.

Myriam Madeline Maugin - Stéphane Deleforge , candidats à l’élection départementale Castres 1.

Voir en ligne : (1) Article de La Dépêche du Midi

Commentaires