l'écoloCASTRES, le blog
// archives de l'auteur

DELEFORGE Stéphane

DELEFORGE Stéphane a écrit 62 articles pour l’écoloCASTRES, le blog
Warning: Illegal string offset 'email' in /var/www/vhosts/lecolocastres.ouvaton.org/httpdocs/squelettes-dist/formulaires/ecrire_auteur.php on line 21

Envoyer un message

L’écologie, l’autoroute et utilité publique sont incompatibles

Notre gouvernement qui entend quitter le « vieux monde », déclare d’utilité publique la réalisation d’une …. autoroute ! C’est à n’y rien comprendre. Le président Macron choisit comme ministre M Hulot, l’écologiste préféré des français, et en matière d’aménagement du territoire, il ne le sollicite pas. Le 21ème siècle reconduit donc tristement les erreurs du passé. Que ce (...)

France-Allemagne : France Insoumise marque contre l’Europe

Deux informations le même matin à propos de l’Allemagne, l’une triviale, c’est du sport, l’autre profonde, on parle de l’Histoire des peuples, de l’Allemagne, et donc de la France. Ces deux nations ont un passé commun au sein de l’Europe qu’il ne faudra jamais oublié. La construction de l’Union européenne a été une des garanties de la paix, de générations de femmes (...)

Castres : le stationnement en passe de devenir payant pour les vélos ?

C’est sans doute le scandale de ce printemps. La ville de Castres se veut-elle à nouveau à contre-courant en matière de stationnement ? Après la réduction à 10 euros du « FPS », forfait post-stationnement (infraction au stationnement), qui favorise clairement l’usage de la voiture en ville, ce sont les cyclistes qui se verraient taxer d’une « RPCS », « redevance (...)

Castres : les pelouses au top – l’Humanité fait flop

M Bugis, maire de Castres, aime à se définir comme un pragmatique qui ne fait pas d’idéologie, mais il agit tout autrement. Dans le Castres Magasine (1) consacré aux pelouses, il fustige les réfugiés Afghans, qui viendraient prendre l’argent de nos impôts, quand les français au SMIC peinent à gagner leur vie. Ce sont aussi les gens du voyage, à qui il fait couper (...)

Aéroport NDDL - autoroute Castres-Toulouse : changer pour renaître.

Les idées écologistes s’imposent un peu plus chaque jour, au point de faire tomber un des symboles des blocages encore à l’œuvre dans nos sociétés dites développées : l’aéroport de Notre Dame des Landes. Il y a tout à gagner à préserver la nature, à imaginer l’agriculture de demain en préservant les terres nourricières, à arrêter la course inutile au gigantisme. Ces (...)

Vœux du maire pour 2018 : tout pour la voiture !

Lors de ses vœux à la population M Bugis s’est fait applaudir par 2 fois pour ses choix marqués en faveur de la voiture. Tout d’abord à propos du projet autoroutier, une nécessité vitale selon lui, qui ne souffre aucune alternative crédible : « on ne va pas acheminer le granit du Sidobre par covoiturage ! ». Quel humour M le Maire ! La raillerie ne fait pas (...)

Pôle multimodal : de nombreuses interrogations.

La création d’un pôle multimodal pour les transports en commun à Castres est en soi une bonne chose. Pour que les citoyens délaissent leur voiture, il faut absolument réduire les temps entre 2 bus ou trains. Le problème, c’est que le quartier de la gare sncf va devenir plus chargé qu’il n’est déjà. La rue Albert 1er est une entrée de ville principale, elle dessert (...)

Conseil Départemental du Tarn : un nouveau Président pour « réinventer l’avenir ».

Le magazine du département Atouts Tarn célèbre le nouveau président du conseil départemental : belles photos, beaux sourires, belle équipe soudée. L’ancien président, 38 ans de mandats dont 26 à la présidence, ne pouvait plu cumuler : il a opté pour celui de sénateur. Cela nous donne l’occasion d’un discours de politique générale de l’entrant, d’un bilan du sortant, (...)

Le climat s’invite dans cette rentrée.

La partition était écrite. La rentrée, c’est la loi travail, avec d’un côté les ordonnances et de l’autre les manifs. C’est au fond la conséquence immédiate des dernières élections avec les nouveaux pôles qui se sont mis en place : il ne peut rester que l’affrontement. Entre une hégémonie libérale, qui cherche tous les vocabulaires possibles pour dissimuler son (...)

Transition

Le choix du vocabulaire n’est jamais anodin. Dans notre époque, où tout est communication, en 140 caractères maximum parfois, le choix des mots est un enjeu essentiel. Mais le tweet ne surfe que sur la partie haute de la vague, la lame de fond s’étant installée depuis longtemps, l’air de rien, dans la presse, sur les ondes. Les libéraux ont très bien réussi (...)