// Archives

Edito de STEPHANE

Cette catégorie contient 10 articles

Le climat s’invite dans cette rentrée.

La partition était écrite. La rentrée, c’est la loi travail, avec d’un côté les ordonnances et de l’autre les manifs. C’est au fond la conséquence immédiate des dernières élections avec les nouveaux pôles qui se sont mis en place : il ne peut rester que l’affrontement. Entre une hégémonie libérale, qui cherche tous les vocabulaires possibles pour dissimuler son (...) (Lire la suite…)

Transition

Le choix du vocabulaire n’est jamais anodin. Dans notre époque, où tout est communication, en 140 caractères maximum parfois, le choix des mots est un enjeu essentiel. Mais le tweet ne surfe que sur la partie haute de la vague, la lame de fond s’étant installée depuis longtemps, l’air de rien, dans la presse, sur les ondes. Les libéraux ont très bien réussi (...) (Lire la suite…)

Utile à vivre et à rêver.

Des injonctions de vote, à géométrie variable. Il faut faire barrage, le meilleur moyen étant le vote utile. Faire barrage au Front National, à partir de là on ne discute plus. Un jour, c’est Macron, qui est le seul à pouvoir tenir le barrage. Aujourd’hui, c’est Mélenchon, le vote utile, c’est lui l’homme providentiel. Et demain ? Ma boule de cristal sondagière ne (...) (Lire la suite…)

En attendant Jean Luc Godot

À bout de souffle Le Petit Soldat Une femme est une femme Vivre sa vie Le Mépris Bande à part Pierrot le fou Pravda Tout va bien Numéro deux Comment ça va Quand la gauche aura le pouvoir Passion On s’est tous défilés Puissance de la parole Espoir/Microcosmos Notre musique Ecce homo Film Socialisme Adieu au (...) (Lire la suite…)

Le chant libre de l’écologie

« L’optimisme est la foi qui mène à la réussite. Rien ne peut être fait sans espoir et confiance. » Helen Keller Le monde qui change est une source d’angoisse. Sans doute aimerions-nous que comme le soleil qui se lève le matin à l’est, les choses et les idées, soient tous les jours à la même place, celle qu’elles occupaient la veille au coucher. Un monde qui change (...) (Lire la suite…)

Hamon, la bonne surprise de janvier.

Plutôt déprimantes ces séquences de primaires. A droite, il fallait voter Juppé pour ne pas avoir Sarkozy et on hérite de Fillon. Chez les écolos, des primaires qui ne font pas l’unanimité, exit Duflot, et un Yannick Jadot à la peine pour ses signatures. A gauche, le jeu de massacre de Hollande n’a même pas pu démarrer que Valls était déjà sur les marches du (...) (Lire la suite…)

2017, année de la surfusion ?

On ressent toujours un immense décalage suite à une distribution de tracts expliquant aux automobilistes qui passaient au rond-point de Soual, tout l’intérêt d’aménager la RN 126 actuelle. Distribuer un tract, échanger quelques mots, c’est comme une bouteille à la mer : on la lance sans vraiment savoir qui la recevra ni comment elle sera perçue. Un petit contact (...) (Lire la suite…)

Sortez Duflot, vous aurez l’absolution.

Voilà donc Cécile Duflot balayée de la primaire des écologistes, sur un score sans appel de 25%, une défaite nette, une orientation claire. Il n’est pas anormal que dans un scrutin démocratique, une candidate soit éliminée au profit d’autres personnes qui ont défendu leur candidature, avec légitimité, avec compétence. Mais éliminer au premier tour une personnalité (...) (Lire la suite…)

Autoroute / Avis de l’autorité environnementale : une torture pour l’autoroute.

Après l’avis de l’autorité environnementale, le projet autoroutier Castres Toulouse est plus bas que terre. L’autorité, qui n’a pas vocation à émettre un avis favorable ou défavorable, pointe de graves manquements. Sur le plan sanitaire, sur la qualité de l’eau, de l’air, sur les terres agricoles, sur le plan financier, tous les voyants sont au rouge. L’étude (...) (Lire la suite…)

A Castres comme ailleurs, l’avenir passe par l’écologie.

Les rentrées politiques s’enchainent et se ressemblent à Castres : il ne se passe rien. La ville semble s’enfoncer dans l’indifférence de la chose publique. Il n’y a plus de débats, plus de confrontations. A quelques années de nous encore la presse listait les blogs politiques de tous horizons qui animaient le débat d’idée. Aujourd’hui, ils ont tous disparu. Le (...) (Lire la suite…)