les textes politiques

Europe Ecologie Les Verts

Discours de David Cormand au Conseil fédéral

Conseil fédéral des 21 & 22 septembre 2018

Le fait politique le plus marquant depuis nos Journées d’été de Strasbourg est la démission de Nicolas Hulot. Une chose me frappe : on essaye de minimiser la portée politique du geste en glosant à l’infini sur le caractère du démissionnaire, comme si un tel départ était réductible à un mouvement d’humeur. L’essentiel est pourtant ailleurs.

La démission de Nicolas Hulot marque l’entrée dans une période politique nouvelle.

D’abord du point de vue du macronisme. Le départ du ministre de l’Écologie met à jour la réalité d’un pouvoir qui loin de préparer l’avenir, demeure prisonnier d’une vision rétrograde de la société. Aucun des enjeux majeurs auxquels nous sommes confrontés n’est pris à bras le corps par un gouvernement qui en réalité abdique devant les intérêts privés au lieu de défendre l’intérêt général. La présence de Nicolas Hulot a fonctionné comme un trompe l’œil : à la manière d’un illusionniste, le président Macron voulait concentrer notre attention sur ses effets de communication et ses discours pour mieux dissimuler le tour de passe-passe visant à escamoter les décisions écologiques au profit des lobbies.

Là encore, les commentateurs politiques ont insisté sur [ ... lire la suite]

Voir en ligne : L’intégralité du discours

Commentaires