Cercle de silence

Cercle de Silence de Castres. VENDREDI 30 MARS DE 18 h à 19 h - PLACE JEAN JAURES (près de la fontaine)

L’indifférence est la pire des attitudes.

Ces mots sont de Stéphane Hessel et s’appliquent parfaitement à la démarche des Cercles de Silence.

Initiés par les Franciscains de Toulouse le 30 octobre 2007 leur but était et est toujours : "... dénoncer l’enfermement par le gouvernement dans des centres de rétention des personnes étrangères en situation irrégulière.... Par ce geste nous voulons apporter notre contribution au travail mené, sur le terrain et auprès des décideurs publics, par différentes associations dont nous saluons les actions. ...Nous dénonçons d’une part l’enfermement de personnes pour le seul fait d ’être entré en France pour vivre mieux ou pour sauver leur vie. D’autre part, nous tenons à manifester notre inquiétude devant les conditions de détention elles-mêmes"

Plus de 4 ans sont passés et 180 Cercle de Silence ont vu le jour en France.

A Castres depuis mars 2008 des gens de toutes origines, de toutes confessions forment un Cercle de Silence tous les derniers vendredi de chaque mois. Il en est de même à Mazamet et Albi.

"...Ces problèmes sont mondiaux et complexes : beaucoup nous ont interpellés sur ce point. Nous ne prétendons pas avoir la solution. Mais aujourd’hui nous pensons que nous pouvons aller plus loin ensemble et que le chemin passe par le respect de la dignité de toute personne humaine. Telle est fondamentalement notre espérance. Elle passe par une réflexion collective qui nous concerne tous. Notre silence veut rejoindre les sans-papiers, ceux qui font la loi et ceux qui la font appliquer, ainsi que tous les acteurs que nous sommes chacun à notre échelle. Saurons-nous trouver des solutions plus respectueuses de l’être humain et de tous ses besoins, ceux des enfants notamment ? "