JE 2010 NANTES

A l’épreuve du pouvoir / Edito

par Cécile DUFLOT et Pascal DURAND

Les deux années qui viennent de s’écouler furent un tournant pour les écologistes. Après le succès éclatant des élections européennes, nous avons montré que la percée des écologistes n’était pas un
feu de paille lors de la campagne des régionales. Exigeants sur notre projet et en affirmant dans toutes les région une écologie politique autonome lors du premier tour des élections régionales, nous avons
prouvé que nous étions capable au second tour de participer à des majorités avec la gauche, opposées à la politique du gouvernement, sans renier ni nos valeurs, ni notre programme.
Alors que la crise démocratique et éthique s’aggrave et que les conséquences de la crise écologique, économique et sociale se font
ressentir chaque jour plus lourdement, il est aujourd’hui de notre responsabilité de construire une alternative au niveau national. Les
élections qui s’annoncent ne sont pourtant pas les plus favorables aux écologistes, avec des modes de scrutin qui défavorisent
souvent les courants émergents. Aux cantonales, aux sénatoriales, à l’élection présidentielle et lors des législatives de 2012, il s’agit
pour nous de faire de l’écologie politique une force capable de peser réellement sur les politiques publiques et ce à tous les niveaux.
Pour autant, notre démarche n’est pas simplement électorale. Elle vise à rassembler tou-te-s les citoyen-ne-s qui ne veulent plus d’un
système politique binaire qui se résume à une confrontation bloc contre bloc, sans alternative de projet. Parce que nos valeurs sont
porteuses d’une transformation profonde de notre système, elles doivent être confrontées à l’épreuve du pouvoir. C’est dans ce
contexte que s’inscrit le débat sur l’avenir commun d’Europe Ecologie. Loin d’un simple débat de structure, il nous faut construire
l’organisation politique du XXIe siècle capable de fédérer et de porter l’impératif et le projet écologiques dans toutes les sphères de la
société. Si l’écologie parvient à dépasser les défis auxquels elle est dorénavant confrontée, alors, oui, elle sera la couleur du XXIe siècle
 !

Cécile Duflot, Secrétaire Nationale des Verts / Pascal Durand, Délégué National d’Europe Ecologie

Commentaires