hebdo de BENOIST

Elles / ils appellent à voter pour Benoist Couliou

Cette semaine, pour le dernier édito avant le vote pour le premier tour des élections législatives de dimanche, je souhaite vous faire part de l’appel qu’une quinzaine de personnes, élu(e)s ou non, viennent de rendre public. Chacune explique pourquoi elle a décidé de me soutenir. Je les en remercie, et je trouve ici, plus largement, l’occasion de remercier chaleureusement tous ceux qui s’investissent dans cette campagne, pour me permettre de rencontrer des acteurs de l’économie locale, des citoyens en lutte pour le maintien de leur école ou de leur bureau de poste, des agriculteurs, des forestiers, le directeur de l’Ecole des mines… Toutes celles et tous ceux qui ont pris la route et le pinceau pour couvrir les panneaux des affiches électorales. Toutes celles et ceux qui sont sur les marchés pour distribuer nos documents de campagne.

L’action politique n’a de sens que si elle est partagée. Les élections uninominales nous obligent bien à mettre une personnalité en avant, mais, et vous pourrez aisément le voir à la lecture de cet appel, c’est tout un programme que je défends, c’est un ensemble d’engagements partagés que j’incarne, c’est une vision collective que je porte.

Dans sa chanson « Piano Man », Billy Joel demande : « Chante nous une chanson, toi le pianiste / Chante nous une chanson ce soir / Car nous sommes tous d’humeur à chanter / Et ça, c’est une belle sensation ». Oui, il faut toujours un musicien pour entonner la mélodie mais, en politique comme dans la chanson, la mélodie n’a du sens que si elle est commune. Je vous donne d’ailleurs rendez-vous vendredi soir pour notre réunion publique est festive de fin de campagne du premier tour, salle Louisa Paulin, à partir de 19 heures où tous ensemble, nous allons donner de la voix pour l’écologie.

Pourquoi elles / ils soutiennent ma candidature

Jocelyne Salvan, conseillère régionale, chef d’entreprise, Saint Lieux Lafenasse, vice-présidente du comité de soutien « Les solutions écologistes sont nouvelles et porteuses d’emplois. Je me reconnais pleinement dans la volonté de Benoist Couliou de nous permettre de vivre ici, dignement de notre travail »

Jacques Pagès, conseiller général, infirmier libéral, Vabre, vice-président du comité de soutien « Parce que les bouleversements climatiques et l’épuisement des ressources impose une révolution de nos mentalités et de nos actes, je soutiens Benoist Couliou. Nous avons le même objectif de développer la priorité aux transports en commun et aux modes de déplacement alternatifs, au profit de tous »

Jean Scheffer, cardiologue, Albi « Nous avons besoin de services de soin de qualité et de proximité. Je fais confiance à Benoist Couliou pour soutenir un égal accès aux soins pour tous les habitants de la circonscription »

Sylvelie Dajean, enseignante, Brassac « Je suis très attachée à la question de l’égalité homme-femme. Il est temps de réaliser la parité dans les responsabilités, les salaires et dans les tâches de la vie quotidienne »

Florent Gattel, jardinier, Roquecourbe « La préservation de la biodiversité passe par des lois qui interdiront les pesticides et tous les produits dangereux pour la santé, celle des producteurs et celle des consommateurs. La disparition progressive des abeilles nous oblige à agir »

André Martinez, psychologue, conseiller municipal, Castres « Je connais bien Benoist Couliou. Il saura défendre les valeurs de gauche. Il sera présent pour soutenir l’aide aux enfants et aux adultes en difficultés »

Jean-Pierre Merlo, retraité, Albi « Benoist Couliou a compris que le nucléaire n’est pas une solution d’avenir. En tant que député, il saura lutter pour le désarmement nucléaire »

David Kowalczyk, enseignant, conseiller municipal à Saint Juéry « Dans ma ville j’ai initié le développement des circuits courts et des produits bio pour l’approvisionnement des cantines scolaires. Un député écologiste permettra de généraliser ces avancées »

André Chabbert, retraité, Brassac « Dans la montagne, nous devons garder les services publics de proximité. Il nous faut un député qui ne vote pas les lois qui suppriment les postes »

Gisèle Vigouroux, militante associative dans la culture, Castres « Avec Benoist Couliou, nous partageons le même goût pour la chanson. Je sais qu’il saura apporter à l’assemblée le soutien aux artistes et à tous ceux qui œuvrent pour les faire connaître »

Guillaume Cros, conseiller régional, directeur adjoint d’un centre de formation, Albi « Benoist Couliou a raison de dire que la crise énergétique met en péril notre pacte républicain et ses valeurs de liberté d’égalité et de fraternité. Il faut renforcer les liens entre l’État et les collectivités territoriales pour faire de la lutte contre la précarité énergétique une priorité »

Brigitte Siguier, professeure de yoga, Castres « Je veux un élu qui mette la défense de l’environnement, du bien-être et des animaux au cœur de ses préoccupations »

Marie-France de Truchis, psychologue scolaire à la retraite, conseillère municipale, Albi « Je suis heureuse d’accompagner Benoist dans cette campagne. Il faut faire toute sa place à la jeunesse, à son énergie, et avoir confiance dans le changement »

Gérard Onesta, vice-président du Conseil régional Midi-Pyrénées : « Benoist Couliou incarne parfaitement le renouvellement politique dont nous avons besoin. Le sens des responsabilités et la capacité à les exercer ne sont pas une question d’âge, bien au contraire ! »

Catherine Grèze, député européenne « Benoist Couliou a compris que c’est à l’échelle de l’Europe que nous pourrons trouver les solutions à la crise économique, sociale et écologique que nous subissons. Tous les deux, nous souhaitons une Europe fédérale, démocratique et sociale, où les régions prendront toute leur place »

Alain Refalo, initiateur du mouvement des instituteurs en résistance : « Contre les logiques libérales qui détruisent notre école publique, nous ne devons pas baisser les bras. C’est ce que Benoist Couliou a fait au collège de Brassac. Je soutiens et partage son combat »