CONSEIL MUNICIPAL 2020-2026

Conseil municipal

C.M. / Intervention Stéphane DELEFORGE

séance du lundi 25 mai 2020

En prenant la parole dans cette assemblée en tant qu’élu écologiste, je m’inscris en complémentarité avec la liste Castres Ecologique et Solidaire. Je tiens à mon tour à vous féliciter M Bugis. Ce que je trouve remarquable c’est que les Castrais vous font confiance. Vous connaissez bien cette ville, ses attentes, ses craintes, ses ambitions et vos réponses, une politique très conservatrice avec un certain nombre de mesures sociales, insuffisantes, apparaissent satisfaisantes à une majorité. Dans cette assemblée je prends un relai, celui de l’écologiste Brigitte Desveaux, qui a été la dernière élue écologiste, avec une interruption de 2 mandats, 12 ans. Il y a un besoin d’écologie dans notre ville, car c’est là le point absent, dans votre projet , et il y a nécessité de réussir la transition écologique, avec des objectifs locaux chiffrés, un calendrier, une méthode, des étapes de validation. Pourquoi apparaître aujourd’hui aussi précis et aussi pressé ? Les scientifiques nous donnent 10 ans, quel que soit notre vote, pour baisser de façon considérable nos émissions de gaz à effet de serre. Pour les 6 prochaines années, c’est vous M le maire et votre majorité qui êtes aux commandes, en majorité absolue, souverain de toutes les décisions. C’est vous qui serez à l’origine de tous les investissements pour l’avenir. C’est peut-être de tous vos mandats celui qui commence dans la plus grande urgence et avec un poids de l’histoire qui est considérable, sans précédent. La question, dans la situation de l’opposition est de savoir comment faire avancer les choses vis-à-vis de cet intérêt vital qui nous dépasse tous ? cette question je vous la pose, comment comptez-vous associer l’ensemble de la population, et donc l’ensemble de sa représentation, dans la lutte pour sauver le climat ?

Cela se passera-t-il dans des commissions ouvertes, collaboratives avec des citoyens invités, pourquoi pas une conférence locale sur le climat, un temps fort citoyen symbolique, mobilisateur ? de nouveaux espaces de dialogue, d’écoute, seront nécessaires pour avancer.

La crise du covid à laquelle nous sommes confrontés, nous a fait toucher la fragilité de notre société, de façon douloureuse parfois, et nous ramener à l’essentiel de nos besoins. La famille, les proches, les besoins alimentaires et d’hygiène, les déplacements même réduits. Quand tout s’est arrêté, la proximité a repris tout son sens, c’est le sens de l’économie locale. Pour les 6 ans à venir, l’économie locale doit être notre priorité, c’est d’abord une urgence pour les commerçants et artisans, employés, ouvriers dont les revenus dépendent de l’activité de proximité. L’économie locale, c’est la possibilité de s’alimenter sainement en circuit courts, de créer de l’emploi et de l’utilité sociale, c’est permettre aux entreprises de se développer ici pour faire partie d’un tissu social, pas uniquement par la proximité de Toulouse. Le Maire de Castres n’a pas une baguette magique mais il peut favoriser l’activité économique et le faire en ayant une exigence forte sur les critères écologiques et sociaux. 2 exemples, pour les commerçants de centre-ville, supprimer la redevance pour les terrasses cet été permettre des agrandissements pour la distance physique avec comme contre-partie la fin des chauffages extérieurs en hiver ; exonérer de taxe d’occupation les vendeurs du marché qui ont souffert des fermetures en exigeant un travail de fond sur les emballages jetables. Une aide de solidarité d’un côté, une avancée écologique pour la collectivité de l’autre. Ces dépenses nouvelles et imprévues nous ferons revoir l’ensemble des budgets et nos priorités dans les investissements pour l’avenir. Pour terminer, je tiens à mentionner le rôle volontariste de la Région Occitanie sur l’économie locale pendant la crise et je souhaite qu’un maximum de collaborations puisse être trouvé avec notre ville, qui a un potentiel de relocalisation économique extraordinaire. Les villes moyennes ont en effet retrouvé une attractivité régionale non pas pour leur proximité avec les grandes métropoles mais pour leur capacité à trouver des solutions de proximité plus simples. Les chantiers sont nombreux, difficiles, abordons-les avec lucidité et solidarité.

Merci de votre attention.



Commentaires