// Poster un message

En réponse à :

Dangereuse rengaine

« Ce qu’on ne peut pas dire, il ne faut surtout pas le taire, mais l’écrire. » Jacques Derrida
Si l’été est la saison des tubes, l’automne, habituellement consacrée à la littérature avec les prix Nobel et Goncourt et à glaner des châtaignes pour les confitures, semble cette année être la saison d’une mauvaise ritournelle. Du moins d’une dangereuse rengaine politicienne.
« L’état de droit. Légalité des décisions prises démocratiquement par les élus. L’état de droit. Rétablissement de l’ordre républicain. (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)