autoroute Castres-Toulouse - l'écoloCASTRES, le blog

départementaux

communiqué du 14 juin 2009

autoroute Castres-Toulouse

les coups tordus

S’il devait y avoir une spécificité de la politique française c’est bien dans les coups tordus qu’il faudrait la chercher.

En quatre jours, le 10 juin et le 13juin, on a pu lire dans le principal quotidien régional comment les députés de droite, Carayon et Folliot, ont décidé d’aborder le dossier de l’autoroute Castres-Toulouse.

Le 10 juin, on apprend que, pour Carayon, député de la quatrième circonscription, de toute façon, quel que soit l’avis de la commission nationale du débat public, celle-ci n’a aucun pouvoir de décision et qu’en dernier recours c’est le gouvernement qui tranchera. Carayon choisit le passage en force en s’appuyant sur la politique du clan.

Le 13 juin, on apprend que, pour Folliot, député de la troisième circonscription, pour mieux faire avancer le débat public, il suffit de déposer, et de faire voter par le parlement, ce qu’il a réussi jeudi dernier lors du débat en deuxième lecture du Grenelle environnement, trois amendements attribuant, aux agglomérations qualifiées d’enclavées, une dimension spécifique autorisant une priorité de désenclavement de ces territoires pour ce qui est des projets d’infrastructures. Partie de bonneteau politique : on recourt à la loi pour contourner le débat public.

Certains y verraient là de nouveaux arguments bénéfiques aux partisans du projet autoroutier. Pour le caractère démocratique du débat public, la question reste ouverte.

Faut-il que ces élus aient perdu toute confiance dans leur argumentaire pour en être réduits à la menace et à la ruse afin d’imposer leurs vues sur un dossier dont toutes les conséquences seront intégralement payées par les habitants du Sud Tarn.

En tout état de cause, le débat public aura lieu, malgré les manoeuvres, les esquives et autres finasseries politiciennes.

Les Alternatifs et Les VERTS seront présents et soutiendront, sans aucune hésitation, tous les représentants de la société civile, notamment les collectifs « RN126 » et « Lauragais sans autoroute » qui ont fait le choix d’un véritable débat public non faussé engageant l’ensemble de la population.

Les Alternatifs et Les VERTS du Tarn dimanche 14 juin 2009, 18h00

Commentaires