Edito de STEPHANE

Vœux du maire pour 2018 : tout pour la voiture !

communiqué du 9 janvier 2018

Lors de ses vœux à la population M Bugis s’est fait applaudir par 2 fois pour ses choix marqués en faveur de la voiture. Tout d’abord à propos du projet autoroutier, une nécessité vitale selon lui, qui ne souffre aucune alternative crédible : « on ne va pas acheminer le granit du Sidobre par covoiturage ! ». Quel humour M le Maire ! La raillerie ne fait pas disparaître les arguments contre cette autoroute du passé.

La voiture toujours quand M le Maire se réjouit d’annoncer aux automobilistes que les amendes de stationnement passeront à 10 euros, là où partout ailleurs elles augmentent à 20 voire 50 euros. Ses arguments sont clairement affichés : rendre le centre-ville plus attractif, lui qui « souffre du commerce sur internet » (mais pas de la multiplication des enseignes des grandes surfaces). Et avec un sourire entendu, il précise que ce n’est pas une incitation à se garer n’importe comment ! Dur avec les uns, mais doux avec l’automobiliste. Malgré certains discours de couleur verte, le maire de Castres ne choisit pas de réduire le nombre de voitures en ville.

On sait pourtant très bien que la voiture est un fléau auquel nous nous sommes lentement habitués et dont nous sommes dépendants. Oui il est difficile de s’en passer. C’est sans doute un défi, que nous relèverons entre contrainte et éducation, en mobilisant notre esprit de responsabilité, pas nos instincts d’automobilistes râleurs. Avec ses vœux orientés vers le passé, le maire de Castres nous isole de ce qui se fait dans le reste de la France. Pascal Bugis est-il un visionnaire ou un irresponsable climatique ? Un bon communicant, sans aucun doute.

Stéphane DELEFORGE, le mardi 9 janvier 2018

Répondre à cet article



Commentaires