départementaux

Europe Ecologie CASTRES

Tout doit-il vraiment disparaître ?

communiqué du 8 septembre 2010

Qui a rencontré un habitant de Castres désespéré de ne pas trouver une grande surface pour aller faire ses courses ?

Personne ! Et pour cause. La ville est saturée de super et d’hyper, en centre et en périphérie. En toute logique donc, on agrandit la zone du Siala, on agrandit celle de Mélou, et merveille des merveilles, on sacrifie la dernière entrée de ville encore épargnée, pour y installer l’enseigne Leclerc qui manquait à Castres. Quel mépris pour notre patrimoine naturel, et quel retard, quelle régression pour affronter les défis de demain !

A coup de Grenelle et de Schéma de Cohérence Territoriale, les mêmes qui nous disent qu’il faut diminuer l’usage de la voiture, développer les transports en commun, préserver les terres agricoles, cesser l’étalement urbain, continuent sans aucune imagination le goudronnage sauvage et irréversible, avec pour seul projet social des emplois précaires et du consumérisme.

Qu’aurions-nous alors proposé pour ce site ? L’installation par exemple de jeunes agriculteurs en bio, pour développer un circuit court d’approvisionnement pour les cantines scolaires.

Et oui, il est possible de cesser de prolonger un modèle de développement mortifère, et d’oser la croissance des solutions respectueuses des hommes et de l’environnement. Nous avons tous à y gagner.

Stéphane Deleforge, pour Europe Écologie – Les Verts

Commentaires