départementaux

EELV TARN

Tarn : un espoir pour engager la transition écologique

communiqué du 27 mai 2019

Tous les écologistes sont heureux du résultat des élections européennes et reçoivent le vote des citoyens et citoyennes du Tarn comme un espoir collectif, un encouragement à continuer sur la voie de l’écologie, et un rappel ferme à nos responsabilités pour l’avenir. Le score de l’extrême droite continue de nous alarmer. La stratégie de LREM du « rempart contre l’extrême droite » a montré sa faiblesse. C’est par la construction d’un projet fédérateur et solidaire que nous relèverons les défis écologiques et sociaux qui sont devant nous.

En inscrivant un vote écologiste à plus de 12 % dans le Tarn, les électeurs ont indiqué que notre département peut devenir un territoire en transition écologique. Ses dimensions, sa diversité, ses initiatives locales sont un terreau pour mener des projets concrets et exemplaires en France et en Europe. Au sein du Conseil Régional, les élu-es écologistes sont déjà au travail et obtiennent au sein de la majorité, des victoires pour l’écologie. Mais ce n’est pas assez car le temps nous est compté. Avec un groupe vert conséquent au parlement européen, le dialogue entre l’Occitanie et l’Europe sera facile mais tout reste à construire dans les autres institutions.

Tous les partis ont bougé sur la question écologiste, sans être dupes de la manœuvre de certains il faut s’en féliciter et commencer très vite dans le Tarn à dresser une liste des enjeux écologiques et sociaux dans notre département. Partant de là, nous pourrons imaginer collectivement des solutions d’avenir, où les citoyens trouveront des réponses aux fins de mois difficiles, au défi climatique en retrouvant de l’espoir. Nous voulons tous manger bio, diminuer notre empreinte carbone, arrêter de consommer des produits en plastique inutiles, avoir une bonne éducation pour nos enfants, ne pas être indifférents à la souffrance dans le monde. Un avenir heureux se dessine, plus sobre, recentré sur des valeurs simples et essentielles : plutôt qu’avoir sur une planète détruite, nous voulons être pleinement au sein du vivant.

Stéphane Deleforge, Porte-parole eelv Tarn

Commentaires