hebdo de BENOIST

Profonde tristesse

C’est avec stupeur, suivie d’une profonde tristesse que nous avons appris le décès de Christine Guerineau, dimanche dernier. A Philippe, à leurs enfants, à toute leur famille, je tiens à adresser, au nom du groupe Castres-la Montagne d’Europe Ecologie les Verts, nos plus sincères condoléances.

Notre peine est grande. Nombre d’entre nous ont connu Christine, ont pu la côtoyer dans l’action politique ou syndicale, ou se sont investis avec elle dans des associations. Pour ma part, je n’oublierai pas son immense gentillesse, son intérêt sincère pour les autres, son sens de l’échange. Et bien sûr ses combats pour les droits des femmes, la solidarité, les libertés… pour toutes ces valeurs républicaines et démocratiques auxquelles nous tenons tant.

C’est toute notre ville qui perd une grande dame.

Répondre à cet article

Commentaires

1 Message

  1. Profonde tristesse

    Merci Benoist d’avoir exprimé ce que nous avons tous au fond de notre coeur. La dernière fois que j’ai vu Chistine, elle m’a dit son intention de s’engager plus à fond au MRAP quand elle serait à la retraite ; la vie en a décidé autrement mais elle faisait partie de nos combats avec fidélité et cette sérénité qui était la même pour tous : nous le rappellerons lors de la soirée qui vient.Oui une grande tristesse.Je suis frappée de voir que depuis dimanche, toutes les personnes qui parlent d’elle citent de suite sa gentillesse et son sourire.Une grande dame,oui, avec qui nous avons eu le bonheur de faire un bout de chemin ensemble.
    Suzanne

    | 25 mars 2013, 23:10

    Répondre à ce message