IDEES

Libération du lundi 11 mars 2019

Pour un New Deal européen

Tribune Par Yánis Varoufákis , ancien ministre grec de l’Economie, du mouvement transnational DiEM25 (diem25.org) et David Adler, chercheur en sciences politiques, coordinateur du programme du Printemps européen

A l’approche des élections européennes, le Printemps européen, coalition transnationale de partis de gauche, présente un programme social et écologique pour dépasser le clivage entre populistes et libéraux. Avec des propositions concrètes : plan de transition écologique de 500 milliards d’euros annuels, Assemblée constituante, fonds citoyen financé par les Gafa…

Tribune. L’Union européenne se fracture au moment précis où les Européens ont le plus besoin d’elle. Emmanuel Macron a raison de le souligner. Il a tort, en revanche, de soutenir une stratégie décidée au plus haut niveau, dépourvue de crédibilité, qui méconnaît la précarité sociale et renforce la technocratie de l’Union européenne au lieu d’exiger d’elle une responsabilité démocratique. Le programme d’Emmanuel Macron est porteur d’un réel danger : celui d’aggraver l’insatisfaction nourrissant l’extrême droite à laquelle il prétend s’opposer, en déléguant le renouveau de l’Europe à ses hauts fonctionnaires. Tout agenda de réforme du projet européen doit remplir trois conditions.

[ ... lire la suite]

Voir en ligne : L’intégralité de l’article sur le site de Libération

Commentaires