IDEES

Libération / Tribune du 3 septembre 2018

Pour réenchanter la politique, il faut renouer avec les idées

Michel Wieviorka

Rêver de reconstruction est inopérant si c’est pour se limiter à une critique du pouvoir et à la préparation tactique des batailles électorales. Pour reprendre la main il faut de nouveau penser le monde.

Est-ce d’« idées » dont nous avons besoin, comme l’ont dit ces derniers temps quelques responsables politiques de l’opposition ? Certes, il faut se réjouir de percevoir un frémissement, la conscience, vague, qui se fait jour, selon laquelle les partis devraient porter des idées, et mener une lutte pour les promouvoir. A droite comme à gauche, le dirigeant communiste italien Antonio Gramsci, qui fut aussi un grand penseur, est ici à l’honneur, mobilisé dans des déclarations en faveur d’un combat idéologique plaçant la culture au cœur de l’action pour le contrôle de l’hégémonie.

Pour mener un tel combat, il ne suffit pas de [ ... lire la suite ]

Voir en ligne : l’integralité de l’article sur Libération