hebdo de BENOIST

Nos vœux pour 2015

La saison des vœux, qui s’était brutalement interrompue mercredi en fin de matinée, est de nouveau ouverte, après le formidable épisode de fraternité que nous venons de connaître. Et c’est tant mieux. Parce qu’il était temps, pour qu’au nom du groupe Europe Écologie – les Verts de Castres – la Montagne, je trouve la force de vous adresser nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année, ainsi qu’à vos proches. Qui sont nombreux, si l’on en croit les attitudes, les mots, les gestes échangés entre les millions de personnes rassemblées aujourd’hui. Cette proximité républicaine, c’est simple, ça s’appelle depuis toujours la fraternité. Et il en fallait de la fraternité, pour retrouver de la force, de l’envie, et donc de l’espérance. Et il nous en faut de l’espérance, pour faire face à tout ce que notre pays vient de traverser, et surtout pour faire face à ce qu’il s’apprête à affronter.

Que 2015 marque l’affirmation renouvelée de notre attachement aux valeurs républicaines, et donc de la prise de conscience des citoyennes et des citoyens qu’ils ne peuvent plus se maintenir à l’écart de la construction de leur devenir commun.

Que 2015 permette à nos enfants de comprendre qu’entre les deux mâchoires du fondamentalisme et de l’extrême-droite, il y a du monde, beaucoup de monde, trop de monde à engloutir pour des mâchoires trop petites.

Que 2015 montre à ce représentant local du FN, qui défilait dans les rues de Castres sous sa pancarte : « Charlie un jour, patriote toujours », que la réponse que les Français lui adressent, c’est : « Charlie un jour, républicains toujours ».

Que 2015 soit l’année où nos représentants politiques, et d’abord nos gouvernants, comprennent que notre pays a enfanté des monstres, et qu’il faut absolument comprendre que la réponse à ce qui s’est passé ne peut pas être sécuritaire, ne passe pas par un « Patriot act » à la française, mais par la volonté politique de faire vivre pleinement la devise de notre pays.

Que 2015 nous voit rire souvent grâce au droit au blasphème.

Que 2015 voit le groupe « Alternatives à Castres » continuer à grandir et à porter des nouvelles manières de vivre la politique.

Que 2015 soit une année où, pour une fois depuis longtemps, nos vœux puissent, au moins en partie s’exaucer, et qu’elle apporte des réponses aux questions posées dans cette chanson déjà un peu ancienne de Tryo, « J’ai rien prévu pour demain » :

« Où sont les politiciens qui savent que j’existe ? / Ceux qui pourraient dès demain nous mettre sur la bonne piste / J’insiste, dès maintenant je veux voir la liste / De tous les indiens du front de libération utopiste /Qui va se mouiller pour les droits de l’enfant ? /Que tout le monde ait droit à un appartement /Apparemment personne n’est prêt à aller de l’avant / C’est vrai que pour pouvoir penser il faut avoir du temps / Le pouvoir, les dollars, l’exploitation, le marché noir / Ca laisse très peu de temps à ceux qui crèvent sur le trottoir / Plus d’espoir pour y croire juste quelques cauchemars /Même plus droit à un rêve juste à une vie illusoire » « Pourrions-nous avoir du temps pour savoir qui on est ? / Pour s’occuper de nos enfants, connaitre nos voisins de palier ? / Pour que les fêtes du week-end / Puissent s’étendre à toute la semaine / Pour qu’les connards du FN / S’alimentent plus sur nos problèmes /Pourrions nous avoir du temps pour discuter avec l’ennemi ? / Pour draguer une des caissières qui bosse au Monoprix / Pour faire du sport, pour boire un verre, s’occuper d’la qualité de l’air /Pour aller voir tout là haut comment va notre univers... » Bonne année à toutes et à tous.