C/EuropeEcologieLesVERTS

Collectif Tarnais « Un bateau pour Gaza »

Libération des personnes arrêtées par l’Etat d’Israël dans le cadre de la mission "Bienvenue en Palestine"

courrier à Madame Marcelle PIERROT Préfète du Tarn

Collectif Tarnais « Un bateau pour Gaza »

S/C du MRAP, 25ter rue de la Madeleine, 81000 Albi

à

Madame Marcelle PIERROT

Préfète du Tarn, Préfecture du Tarn, 81000 ALBI

Objet : Libération des personnes arrêtées par l’Etat d’Israël dans le cadre de la mission "Bienvenue en Palestine"

Albi, le 10 juillet 2011

Madame la Préfète,

Suite aux différents contacts que nous avons eus avec vous - notamment par notre courrier du vendredi 8 juillet, nous vous sollicitons à nouveau afin que vous mettiez tout en oeuvre pour faire libérer les personnes arrêtées par l’Etat d’Israël dans le cadre de la mission « Bienvenue en Palestine ».

Nous souhaitons attirer votre attention entre autres sur le sort de trois de nos compatriotes tarnais – un couple et leur fille – qui font partie des personnes interpellées et incarcérées par le Gouvernement israélien.

En qualité de représentante de l’Etat dans le Tarn, chargée d’informer le Gouvernement concernant les événements qui s’y déroulent, mais aussi en qualité de protectrice des libertés des citoyens-nes tarnais, nous vous demandons de prendre la mesure de la gravité de la situation afin de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour que le Gouvernement français appuie la demande de libération de l’ensemble des personnes emprisonnées parmi lesquelles se trouvent les 3 personnes mentionnées ci-dessus.

Par la présente, nous demandons officiellement à vous rencontrer afin d’évoquer la situation.

En vous remerciant pour l’attention que vous voudrez bien apporter à notre requête, nous vous présentons, Madame la Préfète, nos respectueuses salutations.

Le Collectif Tarnais « Un bateau pour Gaza »


"Un bateau français pour Gaza" : Condamner la flottille revient à cautionner le blocus

Les élu-es EELV dénoncent l’obstruction à cette action humanitaire et citoyenne faite par les instances européennes et internationales. Face à la défaillance des pays occidentaux et des Nations Unies de faire cesser le blocus à Gaza, imposé par le gouvernement israélien, les conseillers régionaux EELV ont apporté leur soutien à la campagne citoyenne « Un bateau Français pour Gaza » aux côtés de plus de 60 autres organisations politiques, syndicales et associatives.

La « Flottille de la Liberté II Restons humain » devrait actuellement être en mer Méditerranée pour rejoindre la bande de Gaza et ainsi dénoncer le blocus qui y est imposé en toute illégalité par l’État d’Israël. Elle est composée d’une dizaine de bateaux emportant quelques 350 passagers civils dont des élus EELV et plus de 3 000 tonnes d’aide humanitaire. Après une série de sabotages et de blocages administratifs dont le refus d’approvisionner la flottille en fuel, la Grèce a annoncé dimanche que les bateaux, sous recommandation de l’ONU et de la l’Union européenne , ne seraient pas autorisés à quitter ses ports.

EELV condamne cette décision. L’ONU, l’Europe et les différents gouvernements européens ne peuvent continuer à se prononcer contre le blocus et prendre des décisions contraires. Au delà de cette campagne, il est urgent que le gouvernement français et tous les gouvernements européens interviennent pour la levée totale du blocus de Gaza et pour demander à Israël de respecter le droit international. EELV s’oppose fermement au blocus imposé depuis 2005, condamné par toutes les instances internationales au nom du droit humanitaire et du droit international. Le gouvernement israélien prend en otage, dans un territoire exigu, une population civile d’un million et demi de personnes, vivant dans une situation de grande détresse.

Guillaume Cros, pour le Groupe EELV du Conseil Régional Midi-Pyrénées


Collectif Tarnais « Un bateau pour Gaza »

S/C du MRAP, 25ter rue de la Madeleine, 81000 Albi

Madame Marcelle PIERROT

Préfète du Tarn, Préfecture du Tarn, 81000 ALBI

Albi, le 11 juillet 2011

Objet : Libération des personnes arrêtées par l’Etat d’Israël dans le cadre de la mission "Bienvenue en Palestine"

Compléments au courrier du 10 juillet

Madame la Préfète,

Suite aux différents contacts que nous avons eus avec vous - notamment par notre courrier du vendredi 8 juillet, nous vous sollicitons à nouveau afin que vous mettiez tout en oeuvre pour faire libérer les personnes arrêtées par l’Etat d’Israël dans le cadre de la mission « Bienvenue en Palestine ».

Nous souhaitons attirer votre attention entre autres sur le sort de trois de nos compatriotes tarnais, Jacques Mas, Odile Duclaux et leur fille – domiciliés à Cestayrols - qui font partie des personnes interpellées et incarcérées par le Gouvernement israélien.

En qualité de représentante de l’Etat dans le Tarn, chargée d’informer le Gouvernement concernant les événements qui s’y déroulent, mais aussi en qualité de protectrice des libertés des citoyens-nes tarnais, nous vous demandons de prendre la mesure de la gravité de la situation afin de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour que le Gouvernement français appuie la demande de libération de l’ensemble des personnes emprisonnées parmi lesquelles se trouvent les 3 personnes mentionnées ci-dessus.

Par la présente, nous demandons officiellement à vous rencontrer, dès ce mardi 12, afin d’évoquer la situation.

En vous remerciant pour l’attention que vous voudrez bien apporter à notre requête, nous vous présentons, Madame la Préfète, nos respectueuses salutations.

Le Collectif Tarnais « Un bateau pour Gaza »

Et plus particulièrement : Comité Palestine 81, ADECR 81, PCF 81, NPA 81, PG, MRAP, LDH, Appel des Cent, EELV81, COT, Les Alternatifs, UD CGT, SOLIDAIRES 81, FSU

Voir en ligne : un bateau français pour Gaza

P.-S.

Mail de contact : comitepalestine81@free.fr