Autoroute

Communiqué de presse le 01/12/2013

Liaison Castres-Toulouse : en route vers l’aménagement !

EELV Castres La Montagne

Les défenseurs de l’autoroute concédée ont dû être sonnés à la sortie d’une réunion où le préfet de région a annoncé que le projet était désormais chiffré à 500 millions d’euros (100 millions en plus d’un coup, qui dit mieux ?). Il a alerté l’ensemble des élus présents sur le gouffre que constitue pour les collectivités locales l’autoroute Pau – Langon. Et il aurait pu préciser que les ouvrages d’arts de la partie Castres Soual ne sont pas chiffrés. A ce compte, M Bugis qui veut amputer le budget de la Com d’Agglo de 25 millions d’euros pour l’autoroute concédée paraît bien dérisoire et bien inconséquent.

Aujourd’hui, le courage politique n’est pas du côté de ceux qui veulent continuer à croire en un projet disproportionné, qui ne se fera pas, faute de capacités financières. Le courage politique se trouve dans le pragmatisme de la députée Mme Gourjade et des solutions qu’elle propose de façon on ne peut plus claire : un contournement court de la zone de Mélou et le réaménagement du carrefour de Saïx par la suppression des feux tricolores. Ce sont les propositions avancées par les défenseurs de l’aménagement de la RN 126 depuis plus de trois ans. Dans le contexte actuel, tout autre projet est chimérique.

L’unanimité en faveur de l’autoroute n’existe décidément pas. Avant de parler infrastructure, il est urgent de penser besoins. Pour sécuriser le trajet, pour fiabiliser le temps de parcours pour les entreprises, une autoroute ou une 2x2 voies ne sont pas nécessaires. Pour réussir le désenclavement routier souhaité par les Castrais sans délai, les aménagements de la RN 126 sont une bonne solution, qui préserve les finances publiques et l’environnement.

Benoist COULIOU, EELV Castres