régionaux

Les élu-e-s Europe Ecologie – les Verts n’iront pas aux Voeux du Président Sarkozy à Toulouse

Nicolas Sarkozy présentera Jeudi 13 Février sur le site d’Airbus à Blagnac ses voeux aux
acteurs économiques. Une cérémonie à laquelle l’ensemble des élu-e-s Europe-Ecologie/Les
Verts du Conseil régional ont été conviés. Nous sommes rassurés le Président n’a pas oublié
que les Régions sont des acteurs économiques incontournables.
Et pourtant ses politiques rétrogrades étouffent le pouvoir des collectivités. C’est pourquoi nous
déclinerons cette invitation émanant de celui qui lamine les régions à coup de pseudo réforme
territoriale et fiscale, faisant subir à la décentralisation un bond de vingt ans en arrière. C’est
également l’invitation d’un Président qui a instrumentalisé l’écologie comme simple outil de
campagne électoral que nous refusons aujourd’hui.

Comment pourrait-on se rendre à des voeux aux acteurs économiques quand la politique
du Président s’apprête à malmener toute l’économie de notre région ?

Seule collectivité à ne plus avoir de fiscalité propre la région devra s’appuyer uniquement sur
des dotations de l’Etat de plus en plus inexistantes obligeant les conseils régionaux à réduire
leurs recettes et donc leurs aides aux porteurs de projets économiques ou associatifs. Cela
desservira toute l’économie de Midi-Pyrénées dans son ensemble, tous secteurs confondus y
compris l’innovation et la recherche, domaines créateurs d’emplois et de richesses dans
lesquels note région qui investit beaucoup devra réduire ses interventions financières.

En tant qu’élu Europe Ecologie – Les Verts nous ne pouvons également pas aller écouter
en silence les bonnes paroles de celui qui a confondu écologie et communication
électorale.
En effet, il y a moins de deux mois, lors du remaniement ministériel, le Président a
plongé ses engagements de campagne aux oubliettes et a signé l’arrêt de mort du « super
ministère de l’écologie » qui s’est retrouvé disséminé. Un affaiblissement qui enterre en partie
les engagements du Grenelle censés résorber la crise environnementale.
Et enfin c’est également les voeux d’un Président qui vient de ruiner les acquis sociaux dont
jouissaient nos concitoyens par une réforme des retraites injuste et inefficace, ceux d’un Chef
d’Etat qui a terni récemment les valeurs de solidarités de notre pays en déclarant une chasse
aux Roms.

Guillaume Cros, Président du Groupe EE-LV

Contact Presse : Nawel Laglaoui 06 82 33 79 26 Mardi 11 Janvier 2011

Commentaires