départementaux

Communiqué

Législatives TARN : Une séquence électorale très positive.

EELV TARN

L’ambiance était bonne chez les écologistes tarnais dimanche soir au moment des résultats : pour la première fois, un groupe parlementaire écologiste sera constitué à l’assemblée nationale, groupe qui sera, c’est très important, paritaire. En l’absence de proportionnelle, nous avions très tôt, et en toute transparence, fait le choix de passer un accord programmatique avec le parti socialiste. Cela nous a été beaucoup reproché, mais compte-tenu du mode de scrutin et aux vues des résultats, nous nous réjouissons d’avoir aujourd’hui les moyens de nous mettre au travail, pour engager la transition écologique, au sein de la nouvelle majorité présidentielle. Nous regrettons néanmoins qu’aucun député écologiste de Midi-Pyrénées ne soit présent à l’assemblée, le candidat dissident socialiste qui s’est présenté contre François Simon (en Haute-Garonne) au premier tour en porte une grande responsabilité.

Pour le Tarn, nous sommes heureux que la droite dure de Bernard Carayon soit battue. Sur cette circonscription, c’est tout un système particulièrement détestable qui a été désavoué par les électeurs, et, en se faisant le dernier promoteur du projet autoroutier, Carayon a montré que les lignes ont bougé au sujet de l’axe routier Castres Toulouse. Nous saluons le courage de Linda Gourjade, qui a remis en cause le principe de l’autoroute concédée et qui nous espérons aura la même énergie pour que toutes les solutions soient maintenant étudiées, dont l’aménagement sans 2x2 voies. Le taux d’abstention et le score du Front National sur la 2e circonscription sont des sujets de forte inquiétude. Les nouveaux élus ou réélus doivent, à l’assemblée et sur leur territoire, agir pour redonner confiance dans la politique. Pour notre part, nous sommes convaincus que c’est en utilisant les solutions nouvelles de l’écologie politique et en oeuvrant avec exigence à la réussite du nouveau gouvernement, que nous endiguerons le vote Front National et que nous augmenterons la participation citoyenne. La nécessaire rénovation des institutions va aussi dans ce sens.

Le chantier est vaste et stimulant. Les écologistes tarnais, comme ils viennent de le montrer dans leur participation constructive aux débats, continueront d’être présents.

Stéphane Deleforge, secrétaire Europe Écologie - les Verts pour le groupe local Tarn