EcoJOLY

EcoJOLY / l’économie verte du projet d’Eva JOLY

Le projet économique d’Eva JOLY / conclusion : l’écologie politique (23/23)

Europe Ecologie - Les VERTS développe un projet économique ambitieux, novateur qui débouchera sur une « transition écologique de l’économie ». Ce projet donne des réponses à des problématiques complexes mais dont les contours sont accessibles au plus grand nombre si on ne noie pas le lecteur dans un jargon économique de spécialiste…Je vous propose, en 23 articles thématiques, en 23 semaines (jusqu’aux élections) d’en voir les enjeux et surtout les mesures concrètes.

Tous les articles de la rubrique de Benoit THOMASSON ICI


Tout d’abord, voici les réponses aux questions posées dans l’article précédent :

- A. Parmi les affirmations suivantes, 2 seulement ne figurent pas dans notre programme. Lesquelles ?

  • 5.la recherche de la compétitivité doit se faire au détriment des droits sociaux.
  • 9.il faut préférer un tourisme de masse à un tourisme éthique.

- B. Etes-vous forts(es) avec les chiffres ? Les propositions suivantes sont-elles vraies ou fausses au regard de notre programme ?

  • Toutes les propositions sont bien dans notre programme

- C. Pour chacune des phrases suivantes, une seule fin de phrase convient, au regard de notre programme

  • 1.il est temps de bâtir un modèle pour une économie décarbonée
  • 2.il faut travailler moins
  • 3.il faut supprimer le G20
  • 4.le budget de l’UE devrait correspondre à 5% du revenu national des pays membres
  • 5.nous voulons une Europe Fédérale

Il est venu le temps à présent de conclure sur le programme économique de EELV : une campagne politique se fait souvent autour de slogans, de phrases répétées…qui marquent les esprits. La différence se situe entre les discours et les actes. Certains affirment, d’autres dénigrent, d’autres annoncent, d’autres oublient, d’autres renient…

EELV est le parti de l’écologie politique : nous sommes les seuls à proposer une vision globale des enjeux économiques, sociaux et écologiques. Cette approche systémique a un temps d’avance sur les autres car elle est visionnaire (René DUMONT , juste avant sa mort déclarait : « je les avais prévenus , ils n’ont rien fait »). Elle implique des changements dans nos pratiques individuelles et collectives.

Ces changements, on peut les classer par priorité :

- protéger la planète pour préserver l’avenir
- créer des emplois et lutter contre la vie chère
- construire une République exemplaire
- bâtir une société ouverte et apaisée
- choisir l’Europe Fédérale pour changer le Monde

Ces 5 priorités se retrouvent dans la profession de foi d’ Eva JOLY ( dans vos boîtes aux lettres cette semaine).

Soit nous continuons avec les croyances du passé à adorer les divinités flétries du gaspillage et de l’inégalité, soit nous changeons de modèle en faisant décroître notre empreinte écologique, en pensant « nouvelles solidarités », en maîtrisant et reconstruisant notre relation avec la nature. Nous devons penser à notre maison commune et penser à construire une autre façon de vivre ensemble, en donnant une place majeure au bien vivre, au bien être, à l’égalité.

Ce projet de civilisation porte un nom : c’est l’écologie politique. C’est une philosophie de réconciliation et de respect. Ce projet émerge partout et retrouve le sens des combats anciens pour la liberté et pour l’émancipation. De nombreuses alternatives de vie, des solutions technologiques nouvelles, des expérimentations réussies depuis des années sur tous les territoires, l’enthousiasme né de milliers d’initiatives disent que l’avancée vers une autre société est possible, et même qu’elle est déjà en marche.

Pour peu que la politique lui donne le coup d’accélérateur indispensable, pour peu qu’elle aide à lever les obstacles qui se dressent sur son chemin, nous sommes prêt-e-s pour une société plus écologique et plus solidaire.

P.-S.

Il est temps de bâtir un nouveau modèle pour une économie décarbonée, dénucléarisée, efficace en ressources, relocalisée, définanciarisée, qui met la réduction des inégalités et l’emploi au cœur du projet.