Le projet autoroutier continue d’avancer dans l’impasse. - l'écoloCASTRES, le blog

les communiqués

Europe Ecologie Les VERTS / TARN

Le projet autoroutier continue d’avancer dans l’impasse.

Il n’est décidément pas bien vaillant ce projet autoroutier car aucun des points clés n’a trouvé de solution à l’issue de cette phase de concertation. Pour ce qui concerne l’enjeu majeur des échangeurs, rien n’est arrêté : pas plus à Maurens-Scopont, qu’à Castres, Puylaurens, Soual ou Verfeil. Pour les terres agricoles à Cuq-Toulza, on revient sur la décision de les préserver. Il y a une zone inondable du côté de Maurens-Scopont : on sacrifie par économie le hameau des Clauzolles. Le conseil général de Haute Garonne n’entend pas céder au privé la bretelle de Verfeil : on continue comme si de rien n’était. Avec des coûts qui explosent (de 300 M€ vers plus de 500 M€ selon nos estimations) et un péage de 15 € A/R, l’équilibre financier est plus que précaire ! Une certitude tout de même : l’environnement, quoiqu’on en dise, sera bien sacrifié une fois de plus, car le « post Grenelle » n’a plus rien à voir avec « l’esprit du Grenelle » (merci M. Borloo).

Tous les jours nous pouvons constater un peu plus l’impasse de la voiture individuelle et de nombreux Castrais commencent à dire qu’ils ne prendront jamais cette autoroute. Alors s’il y a un véritable chantier à mener pour l’avenir, c’est celui des aménagements routiers modestes, et surtout celui du transport collectif comme le train. N’attendons plus pour y travailler ensemble.

Stéphane Deleforge, porte-parole Europe Écologie-les Verts Tarn