nationaux

Le nucléaire sans risque n’existe pas, EELV en appelle à l’arrêt des transports de déchets

Le train de déchets nucléaires déraillé à Drancy met en lumière la dangerosité pour les populations du transport de déchets nucléaires. Comme à chaque fois, les discours sont rassurants : dormez brave gens, les wagons sont étanches, les transports sont sûrs, le nucléaire est une énergie sans risque.

L’incident d’aujourd’hui nous montre une fois de plus combien ces discours lénifiants masquent une toute autre réalité : il suffit de pas grand chose pour que l’incident voire l’accident survienne. Or il s’agit là de déchets transportés dans des zones urbaines denses, sur des voies communes, à proximité de sites Seveso. Le moindre accident peut avoir des effets catastrophiques.

Alors sortons de l’illusion, et considérons les dangers du nucléaire à leur juste mesure. Et la première des mesures à prendre est de ne pas transporter de déchets radioactifs au travers des zones urbaines denses, traversant des gares très fréquentées. Tout transport est risqué et expose les populations à des dangers inutiles. Mais à terme ce sont les transports de déchets eux mêmes qu’il convient d’arrêter. Les prises de risques sont inutiles lorsqu’il s’agit du nucléaire. Le traitement des déchets doit se faire sur place.

EELV rappelle que la sortie du nucléaire est une nécessité et une urgence. EELV rappelle également que le Président de la république s’est engagé à une réduction de 50% de la part du nucléaire, cela passe par des mesures ambitieuses dès la loi de transition énergétique. Cela implique aussi de sécuriser bien davantage les sites existants et de réduire au strict minimum les transports de matières radio actives.

Sandrine Rousseau, Julien Bayou, porte-parole

Répondre à cet article



Commentaires