Autoroute

Le collectif PACT écrit à la Ministre des transports.

communiqué de presse

Le quizz du moment. Qui a dit : « L’Etat privilégie les alternatives routières et ferroviaires », « … On ne peut pas ignorer le prélèvement de terres agricoles, l’impact environnemental, … », « Le conseil d’orientation des infrastructures a recommandé de travailler plutôt sur des solutions alternatives routières et ferroviaires » ? Oui, c’est bien, Mme la Ministre des transports, à propos de l’abandon du projet d’autoroute A45. A-t-elle sciemment emprunté l’argumentaire du PACT depuis 10 ans ?

Car ici aussi, entre Castres et Toulouse, le PACT ne cesse de démontrer les nuisances du projet autoroutier A69 à péage : destructeur de terres agricoles, néfaste pour l’environnement, inacceptable pour le contribuable car financé à plus de la moitié grâce à une subvention de l’Etat et des collectivités territoriales, incompatible avec les besoins de déplacements au quotidien des usagers.

Les recommandations du Conseil d’orientation des infrastructures ne sont pas à géométrie variable, il serait donc incohérent que l’Etat rejette les alternatives routières au projet d’A69 alors même qu’elles apparaissent comme pertinentes pour l’A45.

Les arguments en faveur de ce choix sont en tous points présents dans les avis de l’Autorité environnementale (Ae) et du Commissariat Général à l’investissement (CGI) et sont sans équivoques. Ces deux instances mettent en doute l’intérêt socio-économique de cette infrastructure, ainsi que son adéquation au besoin, et recommandent que soit étudié l’Aménagement Sur Place (ASP) de la route nationale RN126 comme solution alternative au projet autoroutier, considérant que l’absence d’une telle étude constitue la faiblesse majeure du dossier soumis à l’Enquête Publique.

Il devient alors urgent, pour ne plus perdre de temps et pour que l’amélioration de cet itinéraire devienne une réalité, que le gouvernement, en cohérence avec le discours porté par la Ministre, abandonne le projet A69 et décide d’investir sur le réseau non concédé existant.

Commentaires