IDEES

La collapsologie réhabilite la politique

Ce texte est pensé comme une discussion et non pas comme une vision. Contrairement à ce que j’entends parfois la collapsologie est éminemment politique. Pas dans son objet mais dans les conséquences de ses conclusions. Selon moi, ce qui perturbe la plupart des gens vient du fait qu’elle bouleverse les imaginaires politiques sans pour autant proposer une voie politique. Le peut-elle d’ailleurs ? Cette difficulté est assez inéluctable. Entre le survivaliste (sauce américaine qui émerge depuis les années 60) qui est marqué par des idées parfois très à droite, une forme de libertarianisme ou même encore influencé par l’eschatologie des Mormons ou des évangéliques, entre le militant d’extinction rebellion ou de DRG, le néo-malthusien patenté, entre le preppers ou l’anarchiste et le ZADiste le seul point commun est probablement l’idée que le système n’est pas soutenable. Et tous ne sont pas collapsologues, loin s’en faut. En fait le reproche tient surtout à ce que les gens voudraient que la collapsologie soit exactement dans leur position militante. Je l’avais exprimé à propos d’un militant de DGR qui avait une position caricaturale sur le sujet. Ceux qui ont cette position se trompent. En fait quand j’analyse les forums et notamment la collapsologie heureuse je vois bien que son succès tient plus de la capacité au dialogue entre les membres sur le vécu et leur imaginaire plutôt que sur le partage unique d’une documentation scientifique des problèmes autour du collapse.

Il faut d’abord comprendre qui sont les collapsologues. [ ... lire la suite]

Voir en ligne : L’intégralité de l’article sur le site de l’auteur



Commentaires