départementaux

EELV Tarn

La Région soutient à l’unanimité l’étude alternative à l’autoroute.

communiqué de presse du 25 octobre 2016

Réunis aujourd’hui en commission permanente, les conseillers régionaux d’Occitanie ont envoyé un signal fort pour l’avenir du désenclavement du bassin castrais. Par leur vote unanime, ils entérinent le fait que le dossier autoroutier est incomplet et doit être amélioré dans ses attendus pour décider aujourd’hui sereinement sur la façon de désenclaver notre bassin. Ils assument qu’il faut enfin réaliser l’étude demandée depuis fort longtemps aux services de l’Etat celle d’un aménagement sur place de la RN 126.

L’esprit de responsabilité est exceptionnel car de nombreuses personnes qui sont depuis toujours en faveur d’une autoroute concédée acceptent qu’une étude contradictoire soit engagée (vote pour, ou abstention de la droite, aucun vote contre). C’est tout simplement le sens des responsabilités en politique qui est à l’œuvre : étudier toutes les possibilités, même celles qu’on ne soutient pas à priori, est la méthode pour prendre au final la meilleure décision. Au moment où deux rapports remettent gravement en cause la faisabilité du projet autoroutier payant, ce vote indique que la Région entend se tourner vers l’avenir sans s’accrocher à toutes fins à un projet d’autoroute hérité du passé.

Nous sommes heureux, membres d’eelv, que le travail de nos conseillers régionaux ait pu parvenir à ce résultat. Par la constance de l’esprit de dialogue au sein de la majorité, ils ont permis que la Présidente de notre Conseil Régional, Carole Delga, s’engage, sans renier ses convictions, à mettre en œuvre un de ses engagements de campagne : étudier toutes les alternatives avant de s’engager sur de grands projets. Sur celui de la liaison routière Castres Toulouse, nous y sommes.

Stéphane Deleforge, Porte-parole eelv Tarn, Le 25 octobre 2016