Euro députés VERTS/ALE

L’Europe doit reconnaître le génocide tzigane

Catherine Grèze, députée au Parlement européen et Tony Gatlif, réalisateur

Chacun a pu le constater ces derniers mois : il ne fait pas bon être tzigane aujourd’hui. Tzigane. Ce terme désigne les populations originaires d’Inde et apparues en Europe au XIVe siècle. Il regroupe aussi bien les Roms, les gens du voyage, les Sinti, les Ashkali ou encore les Gitans. Avec près de 10 millions d’individus dans presque tous les pays de l’Union, la plus grande "minorité" européenne est aussi l’une des plus stigmatisées. Si la France s’est illustrée récemment dans sa politique agressive et non respectueuse du droit communautaire à l’égard de ces populations, elle n’est hélas pas la seule. Elles sont souvent sans Etat pour les protéger, et la construction européenne est leur seul bouclier contre des pays qui lient leur (mauvais) sort à des ambitions électorales à peine voilées. Atteintes à la liberté de circulation, discrimination et même ségrégation scolaire, le quotidien tzigane est loin d’être des plus paisibles.

...

Voir en ligne : l’intégralité de l’article sur lemonde.fr

Commentaires