régionaux

Frédéric Lievy, toujours menacé de destruction de son habitation

COMMUNIQUE DE PRESSE – Toulouse, le 19 septembre 2011

Aujourd’hui avait lieu le procès en appel de Frédérique Lievy, poursuivi par la Mairie de Frouzins pour s’être installé sur le terrain dont il est propriétaire et où il exerce ses activités d’agriculteur. Le délibéré de ce jugement ne sera connu que le 17 octobre, mais la possible destruction de l’habitat de F. Lievy a été rappelée par l’avocate générale. En effet, la semaine dernière, le Maire de Frouzins lui refusait le permis de construire qu’il s’était engagé à accepter. Face à ce qui ressemble à un acharnement juridique, Catherine Grèze et François Calvet, deux élus ayant suivi de près cette affaire, souhaitent réagir.

Pour Catherine Grèze, Députée européenne Verts/ALE : « La situation est kafkaïenne car si le droit de F. Lievy d’habiter sur son terrain lui est refusé, il n’aura d’autre solution : il ne peut pas s’installer sur l’aire d’accueil, conçue pour les voyageurs, et il n’a pas le droit de stationner plus de 3 mois en caravane. Tout le monde aujourd’hui sait au niveau national et européen que les terrains familiaux font parties des solutions à l’intégration des Gens du voyage. Quand le bon sens va-t-il enfin prévaloir ? ».

Selon François Calvet, Conseiller régional EELV : « Si Alain Betrand, Maire de Frouzins s’obstine à refuser le permis de construire à Frédéric et sa famille, ceux-ci risquent de devoir quitter leur exploitation avicole, leur lieu d’habitation, pour aller où, pour vivre avec quels revenus ? La famille LIEVY demande juste le droit de se sédentariser, d’habiter sur un terrain qui leur appartient et de vivre des ressources de leur exploitation agricole ».

Catherine Grèze, Députée européenne Verts/ALE et François Calvet, Conseiller Régional EELV