CASTRES - La Montagne

EELV / CASTRES-la Montagne

Faut-il se réjouir de l’ouverture de KFC à Castres ?

communiqué du 21 octobre 2020

Après l’ouverture du premier et du second Mc Do, du Burger King, c’est maintenant l’enseigne KFC qui ouvre à Castres et il faudrait s’en réjouir en raison de la création de 60 emplois. Se réjouir d’emplois précaires qui permettent à peine de vivre, avec des temps partiels de 24h/semaine, payés à 1000€ bruts par mois ; se réjouir de voir la malbouffe envahir notre territoire pourtant riche de producteurs et de gastronomie au profit d’une panure de poulet normalisée à l’échelle de la planète ; se réjouir des dégâts sur la santé, obésité, diabète, pour une jeunesse que l’école essaie d’éduquer au goût une semaine par an… ; se réjouir de ces élevages de 30.000 poulets issus de croisements génétiques, « poussés » 3 fois plus vite qu’un poulet fermier, avec des aliments gavés d’engrais et pesticides ; se réjouir d’un modèle de restauration qui génère une quantité invraisemblable de déchets plastiques par du suremballage ; se réjouir de ces « usines à manger vite », plantées sur les ronds-points de zones commerciales bétonnées accessibles seulement en voiture ; se réjouir de la mise à mal de l’économie du centre-ville et de ses emplois à coup de pubs, en centre-ville justement ( !), pendant que la Ville de Castres aide à l’installation de commerces par des 500 ou 2 000 euros, une goutte d’eau dans l’océan.

Ce modèle porte en lui une maltraitance généralisée : humains, animaux et environnement. Au profit, dans un combat inégal, d’une unique gagnante : la multinationale américaine toujours plus riche au mépris des conséquences. Ce sera donc non, non au vol de notre patrimoine culinaire, de notre santé, de nos emplois, de notre qualité de vie, et de notre autonomie alimentaire et oui au slow food, à l’économie locale, celle qui crée du lien, dans les restaurants, ces lieux d’artisanat et de partage. Il y en a pour toutes les bourses. Peut-être moins souvent mais mieux, l’inverse de la société de consommation.

Stéphane Deleforge, pour EELV Castres

Commentaires