Euro députés VERTS/ALE

Eva Joly et Hélène Flautre : la France doit « réparer les fautes commises » en Tunisie

Dans une lettre envoyée hier à Nicolas Sarkozy, Eva Joly et Hélène Flautre demandent au chef de l’Etat d’agir rapidement en faveur de la Tunisie et de sa démocratisation. Il est urgent que la France et l’Europe « gèlent la totalité des avoirs tunisiens suspects qui se trouvent sur leur territoire ». Les deux eurodéputés réclament également la démission de Michèle Alliot-Marie, Ministre des Affaires étrangères. Un geste nécessaire afin de préserver la « crédibilité de notre diplomatie ».

Monsieur le Président,

Il y a quelques jours, le soulèvement du peuple tunisien contre le régime qui l’oppressait a atteint une telle ampleur que l’ancien Président-dictateur Ben Ali n’a eu d’autres choix que de fuir le pays. C’est à la suite de ces événements que nous vous écrivons.

Députée européenne et Présidente de la Commission du Développement du Parlement européen, nous voulons vous dire l’indignation qu’ont suscitée chez nous votre silence et le comportement de votre gouvernement au cours des dernières semaines, ainsi que votre action passée dans cette région du globe.

Monsieur le Président, au soir de votre élection vous avez prononcé place de la Concorde un discours que vos proches et vos amis politiques présentèrent comme fondateur, et qui contenait notamment un appel solennel adressé à tous les « opprimés du monde ». La France, disiez-vous, serait de leur côté. C’était sa « fierté » et son « devoir », son « message » et son « histoire », et même… son « identité », thème qui vous est cher. La France soutiendrait « tous ceux qui, dans le monde, croient aux valeurs de la tolérance, de la liberté, de la démocratie, de l’humanisme ».

Quel dommage que ce qui était vrai à l’époque, ...

Voir en ligne : l’intégralité de l’article sur le site des eurodéputés EE-LV

Commentaires