B/ CASTRES

CASTRES / Ensemble contre la criminalisation de l’action syndicale !

CGT / FSU / CFDT / FO / CFE-CGC / CFTC / UNSA

ALBI, le 14 février 2011.

Communiqué des organisations syndicales

Ensemble pour l’avenir des retraites et le progrès social,

Ensemble contre la criminalisation de l’action syndicale !

En 2010, ensemble CGT, CFDT, FO, FSU, UNSA, SOLIDAIRES, CFTC et CFE-CGC avons engagé une bataille contre un projet de réforme des retraites qui reste injuste et inefficace.

Nous avons organisé de nombreuses actions et manifestations qui ont permis une mobilisation sans précédent.

Dans le Tarn, ce sont plusieurs dizaines de milliers de salariés, retraités, privés d’emploi qui se sont mobilisés à Albi, à Castres et ailleurs dans le département.

C’est un mouvement de fond, soutenu par plus de 70 % des citoyens français qui estiment comme légitime les actions pour la défense d’une retraite juste pour tous.

C’est dans ce cadre que les organisations syndicales ont organisé fin octobre 2010 un rassemblement symbolique et pacifique à l’aéroport de Castres pendant moins de 2 heures.

Il y a quelques semaines un militant syndical CGT a été convoqué par la gendarmerie pour être questionné sur ce rassemblement à l’aéroport. Aujourd’hui un autre militant est convoqué au commissariat de Castres le mercredi 16 février.

Cette situation n’est pas acceptable. Elle montre que le patronat (via la plainte déposée par la CCI) et le gouvernement tentent de criminaliser le mouvement social et l’action syndicale pour intimider l’ensemble du monde du travail.

Ce n’est pas en essayant d’isoler quelques militants syndicaux que l’on remettra en cause la solidarité, la détermination et la volonté revendicative du monde du travail et de ses représentants.

Ensemble nous nous battons pour l’avenir des retraites et le progrès social. Ensemble nous nous battons contre la criminalisation de l’action syndicale !!

Nous appelons nos syndicats, nos militants, les salariés et l’ensemble des citoyens à un rassemblement :

Le mercredi 16 février à 16 h 30 devant l’hôtel de police de Castres

Av Charles de Gaulle

Commentaires