IDEES

LIBERATION / Tribune

En finir avec la confusion entre écologie et environnementalisme

lundi 17 juin 2019

Aux antipodes d’une approche superficielle, l’écologie politique plaide pour un autre modèle de société qui remettrait les humains et leurs milieux de vie au centre des attentions.

Tribune. L’écologie est aujourd’hui au premier plan de l’agenda médiatique et politique. La multiplication des « marches pour le climat », les rapports scientifiques du Giec ou de l’IPBES (qui documentent les bouleversements environnementaux en cours) et tout récemment la percée électorale d’Europe Ecologie-les Verts (EE-LV) positionnent la question écologique au centre des débats de société.

La discussion publique de cet enjeu contemporain majeur est certes cruciale, mais elle est trop souvent menée dans une confusion qui nous semble très problématique. En effet, le terme « écologie » est employé pour désigner deux réalités pourtant bien différentes : la simple « protection de l’environnement » et la réflexion proprement politique de l’écologie. Une illustration de ce phénomène nous est donnée par une chronique politique récemment diffusée dans le journal de 18 heures de France Culture. Commentant les ambitions nationales de Yannick Jadot suite aux élections européennes, le journaliste note que « la cause environnementale ne constitue pas à [elle seule] un projet politique et que les écologistes n’ont pas grand-chose d’autre à vendre à l’électorat » d’autant que « les Verts ont de moins en moins le monopole de l’écologie, les autres formations politiques ont intégré la cause environnementale dans leur programme ».

Il ne s’agit surtout pas ici de pointer du doigt ce média en particulier qui est par ailleurs l’un des rares à essayer de traiter avec complexité et profondeur les questions de société, mais de souligner à quel point [ ...lire la suite]

Voir en ligne : L’intégralité de l’article sur le site de Libération

Commentaires