communiqués CASTRES

Élus castrais, votre réaction est attendue.

Les événements de Sivens ne laissent personne indifférent. Il aura fallu qu’un drame se produise avec une répercussion nationale pour que les habitants de Castres commencent à nous poser des questions, « à nous, écologistes », qui forcément suivons le dossier. Cela fait des années que nous dénonçons ce projet du conseil général du Tarn, pour son inadaptation au problème du réchauffement climatique lié à la question de l’eau, et pour sa gestion démocratique détestable. Il aura fallu un rapport d’expertise après le début des travaux et le drame de la mort de Rémi Fraisse, un jeune homme de 21 ans comme nous en croisons tous les jours, pour que la question de l’opportunité du projet soit enfin posée. Dans ce contexte, où le calme est globalement revenu, l’initiative de M Fernandez, président de l’association des maires et élus du Tarn, qui appelle à manifester pour le barrage et pour le maintien de l’ordre républicain est insupportable : il vient mettre de l’huile sur le feu. Cet appel, qui s’adresse donc aussi à tous les élus castrais, ne peut rester sans réponse. Bien évidemment, nous sommes particulièrement sensibles et en attente d’une réponse des élus de gauche, les 2 conseillers généraux (MM Cazals et Testas), la députée (Mme Gourjade), la conseillère régionale (Mme Gilmer) et le groupe d’opposition à la mairie. Nous attendons d’eux, et de tous les élus, un appel au calme et à ne pas manifester samedi, un appel à renouer le dialogue entre toutes les parties du dossier, un appel à prendre en compte les conclusions du GIEC sur le climat, un appel à construire l’avenir de nos enfants dans l’apaisement et non pas avec des réponses policières violentes. Notre société a été ébranlée par le drame de Sivens. Il nous revient à tous, et à vous en particulier élus castrais, de prendre position pour parvenir à relever les défis climatiques qui attendent nos sociétés.

Stéphane DELEFORGE, EELV Castres