REVUES

Ellul et Charbonneau, pionniers de l’écologie politique

Le duo amical Jacques Ellul-Bernard Charbonneau occupe une place singulière dans la critique de la modernité, notamment en insistant sur le rôle central de la technique dans l’organisation générale des sociétés. Dénonçant très tôt le gigantisme et la dépersonnalisation de la vie quotidienne, les deux hommes appellèrent dans les années 30 à une "révolution de civilisation" fondée sur le projet d’une "cité ascétique" où la qualité de vie et la solidarité sociale priment sur le productivisme et l’individualisme. Un manifeste qu’ils tâchèrent de mettre en pratique. Sans aucun doute sont-ils précurseurs des thèses de l’écologie politique et radicale des années 70 (Illich, Castoriadis,Schumacher, Gorz, Dumont). Ils ne sont pas non plus sans lien avec le mouvement de la décroissance émergeant au début de ce millénaire.

Lire la suite ...

Voir en ligne : le site d’EcoRev