les communiqués

Élections municipales : l’abstention, le vrai danger pour la gauche

Communiqué de presse le 10/10/2013

L’annonce par Pascal Bugis d’une possible ouverture au FN lors des prochaines municipales ne doit pas nous surprendre. La manière dont il gère certains dossiers, comme les gens du voyage ou la sécurité, a depuis longtemps révélé une proximité idéologique, qu’une éventuelle alliance électorale ne fera que confirmer. Dans un contexte qui place malheureusement le FN au centre du jeu politique, quelle doit être la réaction des forces de gauche ? L’appel à l’union ne saurait suffire, surtout si l’union est vide de tout contenu. La légitime condamnation des alliances avec le FN ne fait pas un programme.

Ce que montre l’élection partielle de Brignolles, comme toutes celles qui l’ont précédée, c’est que la gauche ne perd pas d’être divisée, mais de ne plus savoir mobiliser son électorat. Avant même le vote FN, la principale sanction pour la gauche est donc l’abstention. Sur Castres, le candidat socialiste ne s’est pas encore exprimé sur la façon dont il entend amener les électeurs de gauche, déçus de la politique de Hollande, à voter. C’est pourtant l’équation qu’il va falloir résoudre si nous voulons avoir une chance de l’emporter en mars. Sans une politique de gauche forte et imaginative, il n’y aura ni victoire possible sur Castres, ni de réponse efficace apportée à l’influence grandissante de l’extrême-droite.

Benoist COULIOU, EELV Castres