nationaux

EELV pour l’abandon du projet de barrage de Sivens : le dialogue et la démocratie plutôt que la violence

Alors que nous pleurons tous la mort de Rémi Fraisse, le Conseil Général du Tarn doit décider vendredi 31 octobre de l’avenir du projet de barrage de Sivens.

Il serait catastrophique et incompréhensible que le Conseil Général ne prenne pas ses responsabilités en ne validant pas la suspension des travaux du barrage.

EELV réclame toujours l’abandon pur et simple de ce projet inutile mal conçu, coûteux et destructeur pour l’environnement, tel que l’a démontré un rapport d’experts commandé par Mme la Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie. C’est le seul moyen de permettre l’ouverture d’un débat serein sur les alternatives possibles et partagées par tous les acteurs.

Pour EELV, cet événement tragique illustre l’incapacité de notre pays à débattre correctement et sereinement des grands projets inutiles et imposés et l’incapacité des élus à tenir compte de l’expertise citoyenne mais aussi de nouvelles formes de luttes pacifistes.

Sur ce dossier, les pouvoirs publics engagent des destructions de l’environnement irréversibles pour l’intérêt de quelques uns, contre l’avis de la population et sans attendre que la justice se prononce sur les recours. La stratégie de passage en force place l’ensemble de la société sous tension quand nous bénéficierions tous collectivement de l’apport des arguments contradictoires dans un débat serein et constructif.

Julien Bayou, Sandrine Rousseau, porte-parole nationaux

Répondre à cet article



Commentaires