départementaux

EELV CASTRES

Déconfinement : la pratique du vélo comme choix de vie

communiqué du 2 mai 2020

La situation sanitaire actuelle révèle beaucoup des faiblesses de nos sociétés ; la frénésie en est une, qui nous fait faire tout vite en multitâches. Nos modes de déplacement n’échappent pas à cette règle « moderne », qui privilégie le rapide sans effort. Ne mesurant plus les distances en kilomètres mais en temps, nous ignorons ou feignons d’ignorer l’impact énergétique et carbone de nos choix. Or le climat de 2040 sera le fruit de nos émissions d’aujourd’hui. La fin du confinement est une opportunité et il nous appartient de retourner à nos anciennes habitudes ou de nous orienter vers de nouveaux choix de vie. Pour nos déplacements quotidiens, nous avons un moyen simple et peu coûteux de décarboner : le vélo !
Nous sommes tous concernés, mais la jeunesse, qui va retourner dans les écoles, collèges et lycées peut ouvrir la voie pour donner au vélo la possibilité de reconquérir l’espace public. Verrons-nous de nouveau ces files de voitures devant les établissements scolaires, ces bus bondés car insuffisants, transporter nos jeunes rivés à leur smartphone, avec peut-être quelques kilos superflus post confinement ? La gratuité des transports est un indéniable progrès social, mais elle freine la pratique de la marche et du vélo, pourtant recommandée par les médecins.
A Castres, l’insécurité à vélo -réelle et ressentie-est dissuasive ; Castres est une ville pensée et aménagée pour le moteur. Que de temps perdu ! Sans délai, des aménagements d’urgence doivent être mis en place : bandes ou pistes cyclables, zones de stationnement, réduction de la vitesse, etc, etc qui doivent être accompagnés d’une information dynamique et massive ; d’autres villes ont déjà commencé !
Notrepoint de départ sera : un vélo pour chaque ado !À nous, adultes, de construire les conditions qui le permettent. Nous proposerons ainsià nos jeunes bien plus qu’un moyen de transport, car le vélo permet de s’aérer la tête, de faire de l’exercice, de s’émanciper et finalement de se construire. Après ce long confinement imposé, nul doute qu’ils seront preneurs !Ressortons les vieux clous de la cave, donnons-leur une deuxième vie en mettant à contribution les ateliers de réparation et en offrant du matériel ; cela permettra de dynamiser l’économie locale de la « petite reine ». Nos ados en selle et bien équipés nous épateront avec leur capacité d’adaptation et leur envie d’aller de l’avant ! Alors parents, institutions, Mairie de Castres : au boulot et à vélo !

Stéphane Deleforge, EELV Castres

Commentaires