CONGRES 2019

LIBERATION du 22 août 2019

Chez les Verts, un congrès pour passer au concret

Après l’autosatisfaction qui a suivi les bons scores de mai, le parti revient sur terre. Il se réunira en novembre pour un congrès où David Cormand lâchera son fauteuil de chef. Enjeu : des alliances à gauche sont-elles envisageables ?

Une page se tourne. Après le score à deux chiffres récolté aux européennes par la liste Jadot, le chef des écolos, David Cormand, fraîchement élu à Strasbourg, rendra son tablier cet hiver. Personne ne le chasse. Mais le parti ne joue pas avec le cumul des mandats : impossible d’être secrétaire national et parlementaire. Les écolos, qui ont traversé un très long désert, ne souhaitent pas retomber dans leurs travers : plus de bastons en public. Tous parlent de maturité et refusent de faire de l’élection européenne une nuit d’ivresse sans lendemain. L’autonomie de l’écologie politique fait (presque) consensus. Les discussions existent sur les alliés. Faut-il travailler avec la gauche ? Une partie ? Le congrès aura lieu les 16 et 30 novembre.

Ligne politique illisible

Pour le moment, aucun candidat officiel pour gérer la boutique. Tous attendaient la rentrée politique, à Toulouse à partir de ce jeudi, afin de prendre la température. Certains parient sur trois motions, d’autres sur deux. Jadot qui n’a jamais été fan des congrès prendra-t-il position ? « Evidemment », répond-il. Le député européen surveillera davantage la ligne politique que l’incarnation.

[ ... lire la suite]

Voir en ligne : L’intégralité de l’article sur le site de Libération

Commentaires