sortir

équipe MAZAMET TARN

CIMADE Ouvrons les yeux / festival Migrant’scène

vendredi 19 novembre

La Cimade, équipe de Mazamet et du Tarn, nous invite à prendre le temps de changer le regard sur les migrations.

Dans notre imaginaire collectif, la majorité des migrants part de pays dit pauvres et se dirige vers des pays dits riches. Pourtant des voix africaines nous disent que pratiquement 90% des migrations, en Afrique de l’ouest sont internes au continent. Elles nous disent aussi l’incompréhension face au durcissement des politiques européennes qui finissent par ressembler à une guerre aux migrants. Aujourd’hui l’Europe négocie avec les gouvernements africains pour empêcher les migrants de quitter leur propre pays, grâce à un arsenal de politiques répressives où l’aide au développement devient une monnaie d’échange.

Pour mieux comprendre cette situation, la Cimade vous invite à une exposition du jeudi 18 novembre 2010 au samedi 20 novembre, Sur la Frontières de Ezra Nahmad et Laetitia Tura

Au Centre culturel Lagoutine, 19 rue Lagoutine à Mazamet.

Les photographies de "Sur la frontière" ont été prises au Mali et au Maroc. Elles traitent de la migration à partir de l’Afrique de l’Ouest et du Maghreb et montrent des parcours de vie et des paysages qui révèlent progressivement, presque à leur corps défendant, la nature des frontières.

Des migrants pendulaires en quête de liberté, pour qui la frontière est devenue par la force des choses un territoire de vie. "Sur la frontière" ne traite pas des risques majeurs de la traversée, mais de la dissémination des barrières internationales et d’une errance particulière par-delà les frontières. Ici, elles ne sont pas seulement des postes de contrôle, mais aussi des parcours imprévisibles et des modes de vie inventés.

Une projection débat autour du film Migritanie,(25 mn) documentaire de Soulé N’Gaide, en présence de Jérôme Dukiya, qui travaille auprès des migrants africains à Nouadhibou en Mauritanie. Le vendredi 19 novembre à 20h 30.

A Nouadhibou on voit des milliers de migrants qui travaillent à longueur de journée et attendent une hypothétique pirogue qui pourrait les emmener en Europe.

A Nouadhibou on voit les navires de la gendarmerie nationale, qui traquent les clandestins et les passeurs

A Nouadhibou l’Europe (l’Espagne) aide la Mauritanie à concrétiser son rôle de geôlier des migrants dans la réalisation d’un centre de rétention. La soirée se terminera par le film Film Sin Palabras d’Othman Naciri (20mn).

Au Maroc, des sénégalais tentent de rejoindre les enclaves espagnoles …

Au cours de ces 3 journées, un arbre à Utopie sera à la disposition du public, afin que chacun puisse dire ce qui nous relie à l’autre, au prochain, au migrant, au voyageur au différent. Etranger toi qui me ressemble.

Contact avec la Cimade : lacimade81@aol.com, tel 05 63 61 58 41. La Cimade est une association de solidarité active avec les migrants, les réfugiés et les demandeurs d’asile. créée il y a 70 ans : présente dans les camps où étaient regroupés les républicains espagnols fuyant le franquisme, puis dans les camps sous Vichy.

Aujourd’hui, en France et en Afrique, avec ses salariés et ses bénévoles :

• elle soutient, accompagne et conseille juridiquement, les demandeurs d’asile, les personnes dites sans papiers et les personnes incarcérées dans les Centre de Rétention et les prisons françaises.

• Avec d’autres associations elle s’oppose aux lois (nouvelles et anciennes) et aux pratiques (souvent illégales) contraire aux droits de l’Homme.

en pièce jointe le dossier presse de l’action de la Cimade dans le sud-ouest,

Commentaires