B/ CASTRES

CASTRES / Rassemblement à gauche - Lettre ouverte au Maire

Le rassemblement à gauche, Castres le 14 décembre 2017

Lettre ouverte à Monsieur le Maire de Castres

Objet : Question orale et exercice de la démocratie municipale

Monsieur le Maire,

Chaque année, à la même période, nous examinons en Conseil Municipal une délibération relative aux emplois saisonniers proposés par la ville. De « 28 temps complet ou temps incomplet » mentionnés les années passées, la délibération stipule cette fois « 28 équivalent temps plein » (ETP) pour 2018. C’était une demande récurrente de notre part que de connaître cette quotité en ETP, vous y avez enfin accédé et nous vous en savons gré.

Chaque année, nous demandons à ce qu’une fraction de ces emplois saisonniers soit réservée aux jeunes en difficultés connus du Centre Communal d’Action Sociale, afin qu’ils bénéficient de ces emplois (et des revenus correspondants), emplois qui pour une large part ne nécessitent aucune qualification particulière.

Pour le conseil municipal du 12 décembre, madame Gilmer a déposé, au nom du groupe, une question orale dans laquelle il est demandé un bilan de ces emplois saisonniers pour l’année 2017 : durée moyenne des contrats, type d’emplois, origine géographique (quartiers), pyramide des âges et nombre de personnes physiques concernées. La question orale demandait en outre et si possible une réponse au moment du vote de la délibération concernée.

Lors de l’examen de la délibération, vous avez fait référence à la question orale en disant avec mépris que vous n’alliez la prendre en compte ni maintenant ni plus tard, que vous refusiez de répondre à cette question, rajoutant que vous n’aviez rien à cacher mais qu’au vu de la manière dont était posée cette question, il y avait des sous-entendus et que pour cette raison vous n’y répondriez pas. Nous avons même entendu fuser de vos rangs le mot de « stasi » lorsque madame Gilmer est intervenue en fin de conseil.

Que penser de cette colère, de ce refus ? Peut-être souhaiteriez-vous choisir les questions et la nature des interventions des élu(e)s de l’opposition ? Sans doute cette question vous dérange-t-elle, mais pourquoi ?

Pour autant, au-delà de ces manifestations grotesques et infantiles, c’est le fonctionnement même du conseil municipal qui se pose. Quel exercice de la démocratie reste-t-il lorsque le Maire n’associe le conseil municipal aux grandes décisions concernant la commune qu’après diffusion dans la presse, lorsque les commissions municipales n’ont pour rôle que de valider des délibérations déjà entérinées, lorsque les questions posées par l’opposition sont raillées et interprétées, et ne sont au final pas traitées ?

S’il ne s’agit pas de mépris du principe démocratique, cela y ressemble fortement.

Nous avons donc l’honneur, par cette lettre ouverte, de vous demander publiquement :

D’une part, de vouloir bien apporter une réponse documentée à notre question orale,

D’autre part, d’adopter pour l’avenir une attitude plus digne et démocratique dans vos fonctions de maire.

Nous vous prions d’agréer, monsieur le Maire, l’expression de nos salutations Républicaines,

(Pour le rassemblement à gauche Philippe Guérineau, Géraldine Rouquette, Jean-Marc Pothier, Martine DasteMoron, Boukil Hamria)

Martine GILMER