Conseil Régional

Budget régional 2012 : Retour sur l’assemblée plénière du 22 décembre 2012

SITUATION DE LA COLLECTIVITE EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT DURABLE

En Préambule de cette assemblée, Françoise Dedieu-Casties a présenté le rapport "Développement Durable" de la Région. Ce document décrit les dispositifs mis en place par la Région en 2010-2011 au profit du développement durable. L’objectif, dans une stratégie d’amélioration continue de nos politiques, est d’avoir un état de la situation de la collectivité en matière de d éveloppement soutenable sur sept thématiques : les solidarités humaines, les nouvelles proximités, le changement climatique, les territoires, la nouvelle culture du Développement et la démocratie participative. La Vice-Présidente en charge du développement durable a souligné que ce rapport, qui est une nouveauté pour la collectivité, doit être à l’avenir un véritable outil d’orientation et d’amélioration de nos politiques. Les écologistes rappellent que la Région ne doit jamais perdre de vue que pour chaque euro dépensé, nous avons le devoir de peser les conséquences sur le changement climatique.

EELV plaide pour un scénario régional de transition énergétique

Catherine Jeandel a alerté l’assemblée sur l’urgence de renforcer les actions régionales en faveur du développement durable, en s’appuyant sur deux exemples : .

- les récents constats en termes de réchauffement climatique : régionalement, les modèles suggèrent qu’à l’échéance de la décennie 2030 (soit dans 18 ans…), l’enneigement aura diminué de 60 à 90% en région, que ce soit en précipitations, durée, hauteur de neige….

- l’artificialisation des sols qui gagne du terrain chaque année : en 2011 en moyenne 165 hectares de milieux naturels et terrains agricoles sont détruits chaque jour, remplacés par des routes, des habitations, des zones activités…l’effet cumulé est la disparition sous le bitume d’une surface équivalente à un département tous les 7 ans.

Nos régions doivent être pro actives, d’autant plus devant l’incapacité des Etats à se fixer de véritables objectifs pour enrayer le réchauffement climatique. L’échec de la Conférence de Durban en est une illustration flagrante. Les collectivités locales et en particulier les régions s’avèrent à contrario être l’échelon pertinent pour la mise en œuvre de politiques et d’actions efficaces.

En Midi-Pyrénées une des réponses au dérèglement climatique proposée par les écologistes est la mise en place d’un scénario régional de transition énergétique qui permette d’en finir avec les émissions fossiles et qui s’appuie sur trois axes : la lutte contre les énergies gaspillées, la mise en place de politiques économes en énergie et l’appui au développement d’énergies renouvelables qui profitera aussi à nos industries. Le Groupe EELV travaille actuellement à la création de ce scénario qui permettrait de regrouper l’action de la Région et les objectifs à atteindre dans dix ans en une démarche commune.

Lire l’intervention

Lire les diapositives illustrant l’intervention


BUDGET REGIONAL 2012 : EELV CONCRETISE SES ENGAGEMENTS

EELV active le levier de la transformation écologique et sociale

Lors du débat concernant les orientations budgétaires Guillaume Cros, Président du groupe EELV est revenu sur le contexte de crise économique, sociale, écologique et démocratique dans lequel nous adoptons le budget : un contexte difficile qui s’éternise et se complexifie. Pour autant, ces crises ne sont pas insurmontables a t-il rappelé. Ce qui est certain, c’est que nous ne les enrayerons pas par l’austérité mais plutôt par du courage politique, de la force d’initiative et de l’inventivité. Guillaume Cros a souligné qu’à l’échelle internationale ce combat contre la crise ne saurait être victorieux sans la construction d’une Europe fédérale, une Europe des Régions. L’adoption d’un budget offensif tel que nous le défendons participe à l’édification de cette Europe politique et fédérale.

Une Société de Tiers Investissement Energie

Le Président de Groupe a insisté sur la nécessaire montée en puissance de l’action régionale avec des mesures ambitieuses permettant d’activer la transformation écologique et sociale de l’économie. Les écologistes se félicitent en ce sens que le financement d’une Société de Tiers Investissement Energies soit inscrit au budget 2012, structure demandée par le groupe EELV depuis le début de ce mandat. L’ambition des élu-es EELV est de faire de cette STI un levier économique et écologique grâce à la ré-industrialisation de notre région dans le secteur des énergies renouvelables mais également un levier social avec un fort investissement dans la rénovation thermique des logements sociaux.

Lire l’intervention

Pour des outils financiers éthiques et durables

Dans cette logique d’audace et d’initiative défendue par EELV, Elie Brugarolas, Conseiller régional délégué aux instruments financiers a renouvelé des propositions que le groupe EELV soumet au Président de Région depuis le début de ce mandat : augmentation de deux euros par cheval fiscal de la taxe sur les cartes grises, favoriser encore davantage les avances remboursables et s’approprier sans plus tarder les dispositifs européens.

Lire l’intervention

Une étude pour adapter le tourisme d’hiver au changement climatique

Le changement climatique est aujourd’hui, non seulement un phénomène que nous devons enrayer, mais aussi auquel il convient de s’adapter. La diminution drastique à venir du manteau neigeux hivernal, souligné par Catherine Jeandel dans son intervention, est une réalité que nous ne pouvons plus occulter. EELV a donc souhaité que les conséquences notamment pour le tourisme d’hiver soit anticipées. Le groupe EELV se félicite aujourd’hui d’avoir été entendu. François Arcangeli, Vice-président de la Commission Economie Touristique et Thermalisme, souhaite que "l’étude stratégique sur l’évolution du tourisme d’hiver face au changement climatique", inscrite cette année au budget, soit un outil pour anticiper sur ces évolutions et, in fine, pour aider les acteurs du tourisme d’hiver à adapter leurs activités à la nouvelle donne climatique.

Lire l’intervention

Pour une région FREE OGM

Le groupe EELV a rappelé à l’occasion du vote du budget qu’il sera trés attentif à la rédaction du cahier des charges de la « bannière » SUD OUEST. EELV reste persuadé qu’une telle démarche de deux régions (Aquitaine et Midi-Pyrénées) qui associe qualité, gastronomie et territoires doit s’inscrire dans notre démarche commune de régions FREE OGM.

De nombreuses mesures écologiques et sociales

Guillaume Cros, Président de Groupe, a conclu le débat sur le budget 2012 en rapellant que le groupe EELV vote ce budget et se félicite de la "patte écolo" qu’il a pu y apporter. Les avancées sont en effet nombreuses : augmentation des stagiaires de la formation professionnelle les moins payés, soutien accru à la filière bois et à l’agriculture biologique, création de l’Office public de la langue occitane, développement des SCIC, accompagnement des acteurs du tourisme d’hiver dans l’adaptation au changement climatique, aide aux communes pour la rénovation énergétique des bâtiments et scénario régional de transition énergétique qui devrait voir le jour au cour de l’année 2013.


LGV : l’heure de vérité

Le Groupe EELV s’est abstenu concernant la ligne budgétaire engageant pour l’année 2012 20 millions d’euros au profit de la ligne LGV Tours-Bordeaux. François Simon, Vice-président aux solidarités en charge du dossier LGV au sein du groupe EELV, est revenu sur les raisons qui conduisent les écologistes à se prononcer contre le projet. L’actualité conforte le groupe dans l’idée qu’il s’agit d’un mauvais montage financier. Nathalie Kosiusko-Morizet, elle même, a récemment émis publiquement de fortes réserves sur le financement de ces projets LGV. EELV a déjà alerté l’Assemblée et continue à le faire : le caractère inflationniste du budget prévisionnel de la LGV permettait d’emblée de saisir l’inopportunité économique du projet. Le prix du km a, en effet, rapidement explosé, passant de 5 millions à 20 millions d’euros ! Dés le début, le plan LGV présenté par l’État était bancal : d’une part, par le désengagement de l’État, par la mise en place d’un partenariat public-privé faisant la part belle aux « multinationales du Fouquet’s », et d’autre part en raison du racket subi par les collectivités territoriales pour financer une infrastructure nationale qui n’est pas de leur responsabilité. Pour toutes ces raisons, François Simon a appelé à nouveau les conseillers régionaux à revoir les scénarii qui permettront au TGV d’arriver plus rapidement à Toulouse, en particulier en priorisant les voies existantes.

Lire l’intervention


LES VOEUX DEPOSES PAR EELV

Golfech doit respecter intégralement les recommandations de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN)

Lire le voeu présenté par Annie Bonnefont

Pour la protection et la promotion des langues et cultures régionales

Lire le voeu présenté par Guilhem Latrubesse


Les conseillers régionaux EELV vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année et vous invitent à venir partager une soirée conviviale le lundi 23 Janvier à Toulouse où ils auront le plaisir de présenter leurs voeux aux militants et sympathisants.

Informations et invitation

Guillaume Cros, Président de Groupe, pour les élu-es EELV au Conseil Régional Midi-Pyrénées

Contact :
Nawel Laglaoui - 06 82 33 79 26

Voir en ligne : la lettre d’info des élus EELV au Conseil Régional