IDEES

André Burguière : « La gauche déambule comme un somnambule »

Libération du 31 mars 2017

L’historien rappelle que la gauche existe pleinement lorsqu’elle porte une volonté de transformation du réel et qu’elle se perd quand elle accepte le monde tel qu’il est. Aujourd’hui divisée, va-t-elle éviter le purgatoire politique au soir du premier tour de la présidentielle ?

Quand il a fallu trouver un titre, en juin de l’année dernière, l’historien André Burguière s’est trouvé audacieux en choisissant La gauche va-t-elle disparaître ? Et puis François Hollande a renoncé à se présenter, et puis l’union des gauches ne s’est pas faite, et puis Manuel Valls a annoncé qu’il allait voter Emmanuel Macron, et puis, au fil des mois, la question a pris tout son sens. Dans La gauche va-t-elle disparaître ? (Stock), on suit au moins autant l’homme que l’historien (rattaché à l’école des Annales et à l’Ecole des hautes études en sciences sociales) qui, voyant tomber le mur de Berlin, pariant sur la victoire d’une gauche non autoritaire, constate que l’ancien bloc de l’Est bascule sans transition dans le camp de l’économie de marché. Finalement, selon André Burguière, c’est toute la gauche qui semble s’être fracassée le 9 novembre 1989.

... Lire la suite

Commentaires