régionaux

AZF, 10 ans après, des riverains toujours menacés et aucun coupable désigné

Communiqué du mardi 20 Septembre 2011

Demain, mercredi 21 septembre, les élu-es écologistes de la Région Midi-Pyrénées (municipaux, régionaux et européens) aux côtés d’Eva Joly participeront au temps de recueillement organisé pour les 10 ans de la catastrophe d’AZF. Avec les toulousain-es, les associations, les riverain-es et les familles des victimes, les élu-es EELV se réuniront pour rendre hommage aux 31 morts et aux 2 500 blessés.

Oui 10 ans déjà, pourtant les coupables n’ont toujours pas été désignés et la législation sur les risques industriels est loin d’être à la hauteur de la menace qui pèse sur les riverains pénalisés par les décisions inadmissibles de l’Etat : expropriation et diminution des aides pour les travaux de protection.

A Toulouse aussi, il continue de déroger à ses responsabilités en repoussant sans cesse l’évacuation des 5 000 tonnes d’explosifs entreposés dans les ballastières, entre l’Ile du ramier et le cancéropôle et en maintenant 11 sites SEVESO au sein de l’agglomération dont
la SNPE et SAF Esso.

EELV rappelle la nécessité de passer de la logique de « gestion de risque » à celle de l’éloignement du risque, en rupture avec la Loi SEVESO. Les députées européens ont voté en 2001 une résolution en ce sens. Il est maintenant temps de passer aux actes : fermer les sites les plus dangereux, réduire la taille des sites Seveso, profiter de la création de nouvelles unités pour transférer dans des zones moins urbanisées…

Les leçons d’AZF doivent enfin être tirées et les coupables désignés, c’est pourquoi EELV qui s’était porté partie civile lors du procès en 2009 a décidé de faire appel du jugement aux côtés des associations des victimes et de leurs familles. Le procès débutera au mois de novembre prochain.

Guillaume Cros, pour les élu-es EELV Région Midi-Pyrénées ; Catherine Grèze, députée européenne Verts/ALE ; Antoine Maurice pour les Elu-es EELV à la Communauté Urbaine du Grand Toulouse ;
Régis Godec pour les élues EELV à la Mairie de Toulouse