B/ CASTRES

AJET / Conférence Edwy Plenel : beau succès, plus de 250 personnes.

Edwy Plenel, fondateur de Médiapart (2008), a répondu à l’invitation de l’Association Jaurès Espace Tarn ce Vendredi 14 Juin 2019 pour une conférence sur le thème de l’Information et la Démocratie. Plus aucune place disponible dans l’amphithéâtre de l’Ecole d’Ingénieurs ISIS de Castres (81) pour assister à cette conférence dense, étayée de nombreux exemples d’actualités et références historiques.

Comment la vérité des faits et la circulation de l’information sont au cœur des questions de liberté et d’égalité en Démocratie ? Au moment de la fondation du journal l’Humanité en 1904, Jaurès avait ce souci d’informations étendues et exactes. Partageant cette fidélité, Edwy Plenel a expliqué les raisons de son travail et son engagement de journaliste et directeur de publication de Médiapart.

Au cœur du raisonnement, cette question de l’égalité et des différences, qui nécessite invariablement de faire le chemin vers l’autre, effort contre soi-même, pour répondre de la justesse contre les injustices. Pour ce faire une méthode, celle de l’enquête et l’investigation, où la vérité des faits prime sur celle des opinions et où les preuves du réel déterminent toujours le temps de la publication.

Dès lors, le droit de savoir et la publication de l’information sont constitutifs de toute vie démocratique qui demeure une promesse, un horizon, où liberté et égalité en dignité et droit pour tous, sont un combat de tous les instants. La Démocratie ne peut pas être réduite au seul droit de vote assurant le pouvoir d’une majorité qui en confisquerait l’exercice pour ses seuls intérêts. Toute démocratie doit être garant du droit de savoir pour chacun.

Ce droit de savoir repose sur plusieurs piliers : le droit de se rassembler ; le droit de s’exprimer ; la liberté de manifester ; le droit de publier. Edwy Plenel a rappelé la généalogie de ce droit de savoir, ses racines historiques et sociétales, les révolutions française et américaine, leurs constitutions fondatrices. Il a aussi précisé la nature des oppositions, de ceux qui tentent d’en limiter l’étendue. Ceux-là opposent au droit de savoir la hiérarchie des identités, l’inégalité des droits, les privilèges des responsabilités, etc.

Il a invité à l’engagement pour garantir un journalisme libre et indépendant, où information et droit de savoir trouvent leur place. A plusieurs reprises, il a illustré ses raisonnements de nombreux exemples à partir de faits contemporains et actuels, nationaux, internationaux, sociaux, économiques ou politiques : Gilets Jaunes, Migrants, Wikileaks, Lybie, Irak, etc.

Les questions furent nombreuses et exigeantes… Il a eu soin de partager avec nous quelques critères susceptibles de fonder notre jugement : vérité des faits ; sérieux de l’enquête ; respect du contradictoire ; modération de l’expression ; absence d’animosité personnelle ; indépendance matérielle…Il a finalement rappelé son engagement présent pour Médiapart : un journal engagé et utile pour le droit de savoir ; un journal indépendant matériellement ; un journal participatif.

Conférence passionnée et passionnante.

Pour l’AJET, André MARTINEZ, Gwenael REIGNER

Commentaires