4ème pont : enfin ! Satisfaction des écologistes. - l'écoloCASTRES, le blog

départementaux

Europe-écologie–LesVerts – groupe de l’albigeois

4ème pont : enfin ! Satisfaction des écologistes.

Communiqué de presse / 4 novembre 2010

A la faveur du classement de la cité épiscopale au patrimoine mondial et des états généraux albigeois, la question d’un 4ème pont sur le Tarn fait de nouveau l’actualité (cf. la Dépêche du Midi - édition Tarn-Albi du 29 octobre). Nous en prenons acte avec satisfaction et même, avouons le, un brin de fierté !

Satisfaction de rappeler que depuis 15 ans les Verts et les écologistes albigeois militent pour la réalisation d’un 4ème pont « urbain » à l’aval de la ville (cf. conseil municipal du 6 septembre 1996, intervention de Denis Crépin élu municipal Albi-Autrement – Les Verts).

Satisfaction de rappeler que malgré la mise en sommeil du projet compte-tenu d’une contestation citoyenne, nous avons continué, contre vents et marées, à soutenir la pertinence de cette infrastructure. Par ordre chronologique nous rappelons : contribution au dossier de voirie d’agglomération en janvier 2000 et avis sur ce même dossier en juillet 2000 ; campagne des élections municipales de mars 2001 ; communication au commissaire enquêteur dans le cadre du projet de révision du Plan local d’urbanisme en novembre 2002 ; campagne des cantonales de mars 2004, voir en particulier la Dépêche du Midi – Albi, édition du 17 mars 2004.

Satisfaction de constater que les arguments maintenant utilisés pour justifier un 4ème pont ressemblent fort à un « copier-coller » de ceux que nous développions pendant la campagne des élections municipales de 2001 : liaison inter-quartiers interdite aux poids lourds permettant à terme de délester le Pont vieux et de piétonniser la place Sainte Cécile ; intégration du projet à une vision d’ensemble dans le cadre d’un plan de déplacements urbains (PDU) établi par l’intercommunalité. A ce titre la relecture du dossier publié par la Dépêche dans son édition du 3 mars 2001 « Faut-il un 4ème pont ? » est riche d’enseignements. La pertinence des analyses et des propositions des écologistes albigeois saute aux yeux. Nous étions alors les seuls, au sein de l’opposition, à oser défendre le projet d’un 4ème pont urbain. Il est donc inexact de dire que le Maire M.Bonnecarrère a toujours été le seul à défendre le projet d’un quatrième pont à Albi.

Pour autant, quelle que soit aujourd’hui notre satisfaction, nous savons que rien n’est gagné. Beaucoup reste à faire pour aboutir à une organisation des déplacements et des transports en albigeois selon des modalités dignes de l’ère de l’après pétrole et du classement au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Pour preuve, fin 2010, si nous avons pris bonne note de la mise en chantier d’un Plan de déplacement pour l’agglomération albigeoise, nous savons que ce projet aura besoin de plusieurs années pour aboutir Le contournement autoroutier par le nord-ouest d’ALBI, pourtant signé en février 2001, semble abandonné. La réalisation d’un pôle multi-modal à la gare d’Albi-ville (gare SNCF, gare routière, parking automobile, parc à vélos) tarde à voir le jour. Si des efforts ont été réalisés en faveur des déplacements doux, il y a encore beaucoup à faire pour promouvoir les transports collectifs et pour connecter par des navettes gratuites des parkings périphériques avec le centre. Plus grave encore la municipalité, par délégation de la C2A, persiste à réaliser de nouveaux parkings au centre ville, en l’occurrence place de l’Amitié-entre-les-peuples dans le cadre de l’opération Grand théâtre...

Décidément nous avons encore beaucoup à proposer. Nous continuerons à le faire avec enthousiasme... en restant « sur le pont » !

Marie-France de Truchis, conseillère municipale Albi

David Kowalczyk, conseiller municipal Saint-Juéry

Jean-Marc Cazottes, secrétaire départemental Les Verts du Tarn

Jean-Pierre Merlo, Europe-écologie - Les Verts – groupe de l’albigeois

Commentaires