// Archives

le blog-notes

Cette catégorie contient 54 articles

Tous derrière et EUX devant

« Ce qu’on ne peut pas dire, il ne faut surtout pas le taire, mais l’écrire. » Jacques Derrida Ce samedi 15 novembre 2014 on fêtait le « faisan ». Du moins pour celles et ceux qui restent attachés à la datation du calendrier républicain : quintidi 25 brumaire de l’an CCXXIII, jour du faisan. Du nom de ce gallinacé à longue queue la langue française a décliné (...) (Lire la suite…)

Dangereuse rengaine

« Ce qu’on ne peut pas dire, il ne faut surtout pas le taire, mais l’écrire. » Jacques Derrida Si l’été est la saison des tubes, l’automne, habituellement consacrée à la littérature avec les prix Nobel et Goncourt et à glaner des châtaignes pour les confitures, semble cette année être la saison d’une mauvaise ritournelle. Du moins d’une dangereuse rengaine (...) (Lire la suite…)

SEISME !?

« Ce qu’on ne peut pas dire, il ne faut surtout pas le taire, mais l’écrire. » Jacques Derrida SIVENS : un nom à retenir. Une page vient de se tourner. Et les rodomontades du député socialiste local, que les Albigeois ont remercié lors de la dernière consultation démocratique des municipales, n’y changeront rien. Fin d’une époque. La démocratie (...) (Lire la suite…)

« … et au milieu coule le Tescou »

« Ce qu’on ne peut pas dire, il ne faut surtout pas le taire, mais l’écrire. » Jacques Derrida La politique est le propre de l’homme. L’absurde et la folie aussi. L’absurde quand les voix ordinaires de la raison sont méprisées, outragées, bafouées. La folie quand l’imbécillité l’emporte sur le bon sens. Depuis le week-end dernier la démocratie républicaine (...) (Lire la suite…)

SIVENS / Visite de Cécile Duflot et Noël Mamère

Aujourd’hui, deux députés écologistes se sont rendus durant deux heures sur le site en cours de déboisement à Sivens. Cécile Duflot et Noël Mamère sont venus à Sivens en soutien aux personnes qui luttent depuis plusieurs mois contre ce projet aberrant de barrage. L’accueil sur place a été bon et Cécile Duflot a rappelé, lors d’un échange assez surréaliste avec des (...) (Lire la suite…)

Initiative Citoyenne Européenne sur l’eau : plus de 1,3 millions de signataires en Europe. Et vous ?

Depuis le 1er avril 2012, les Européens peuvent adresser une demande de loi à la Commission Européenne. Ce nouveau droit, intitulé « Initiative Citoyenne Européenne » (ICE) est inscrit dans le Traité de Lisbonne. Pour qu’une demande soit prise en compte, elle doit recueillir un million de signature provenant d’au moins 7 pays européens. En France, la signature (...) (Lire la suite…)

Finalement il n’y aura pas de jeux vidéo à la bibliothèque : le fait du Prince ?

Il reste un trou. La discothèque venait d’être réagencée pour dégager un espace pour les jeux vidéo. Installation d’un écran géant, de casques, de fauteuils. Et deux semaines plus tard, tout a disparu, le projet est « suspendu ». Un pas en avant vers la nouveauté, deux pas en arrière vers la fermeture. Il y avait de quoi être surpris de voir apparaître des jeux (...) (Lire la suite…)

Et pourtant ils ne veulent que du bien aux cyclistes...

Un voyage, une lecture, permettent parfois de remettre dans le contexte des exigences que l’on a pour sa ville, sans être trop sûr de ne pas exagérer, d’être trop centré sur ses petites doléances. Le sujet, c’est le vélo, le voyage, c’est à Albi , et la lecture c’est celle du magazine « vélocité ». Le sujet, la pratique du vélo, est-il trop anecdotique ? A la (...) (Lire la suite…)

Économie sociale et solidaire : élément clé pour l’avenir économique du bassin Castres-Mazamet.

L’économie sociale et solidaire (ESS) commence à sortir d’un cercle d’initiés et devient de plus en plus visible du grand public. Dans le Tarn, 14% des emplois dépendent de cette économie qui repose sur une approche citoyenne de la gestion, sur le lien entre activité et ancrage territorial, sur l’impact social de l’activité, sur le respect de l’environnement. (...) (Lire la suite…)

In memoriam / « C’est quand qu’on va où ? »

Février 2007 l’écoloCASTRES bulletin n°5 « C’est quand qu’on va où ? » C’est en ces termes, tirés d’une chanson de RENAUD, que le Président du groupe socialiste municipal, Philippe GUERINEAU, nous a adressé ses vœux pour l’année 2007. L’image accompagnant le texte – une photographie de la façade de l’Hôtel de ville donnant sur le jardin de l’évêché - répond en (...) (Lire la suite…)