// Archives

IDEES

Cette catégorie contient 159 articles

Pour sauver la planète, il n’est plus temps de tergiverser

Selon plusieurs personnalités écologistes comme Alain Lipietz, Noël Mamère ou Marc Dufumier, le Parti vert européen, représenté en France par la liste de Yannick Jadot, est le vote qui s’impose pour envoyer un signal fort aux gouvernements et mener une action efficace. Tribune. Il n’est plus temps de tergiverser, de regretter le manque d’unité ou les occasions (...) (Lire la suite…)

Nicolas Hulot : « Je ne ressens plus de colère, mais de l’incompréhension »

A la veille des annonces de Macron sur le grand débat, qui pourraient être peu ambitieuses sur l’écologie, l’ancien ministre tire la sonnette d’alarme. Pour lui, il est temps de dépasser les plans théoriques et d’aller chercher des financements. Tout en s’appuyant sur les mouvements citoyens. Alors qu’on attend les annonces post-grand débat national d’Emmanuel (...) (Lire la suite…)

Sortons du conformisme : réinventons l’écologie politique

Face à « l’extension de la sphère marchande, l’apologie du changement, l’épuisement des ressources naturelles », l’auteur de cette tribune souhaite que l’écologie politique se réinvente. Qu’elle sorte du conformisme politique et remette au goût du jour « l’incalculable, le sans-valeur ou le hors-valeur ». Depuis la fin des Trente Glorieuses, le capitalisme de type (...) (Lire la suite…)

Pour un New Deal européen

A l’approche des élections européennes, le Printemps européen, coalition transnationale de partis de gauche, présente un programme social et écologique pour dépasser le clivage entre populistes et libéraux. Avec des propositions concrètes : plan de transition écologique de 500 milliards d’euros annuels, Assemblée constituante, fonds citoyen financé par les Gafa… (...) (Lire la suite…)

Le pacte social et solidaire

AVANT-PROPOS Les alarmes retentissent. Qu’elles viennent de nos organisations depuis des années ou plus récemment de citoyen.ne.s éloignés de la vie publique, ces alarmes disent la même chose. Un modèle de société qui génère autant d’inégalités et d’injustices et met en péril la vie sur Terre de nos enfants et petits-enfants et de millions d’êtres humains à travers (...) (Lire la suite…)

Cette colère des gilets jaunes est le résultat de vingt ans de politiques néolibérales

La mobilisation des classes populaires et moyennes est due aux mesures d’austérité, incluant modération salariale et désengagement de l’Etat. La solution : changer de cap en conjuguant défi écologique et question sociale. Tribune. Les dégâts collatéraux des manifestations initiées par le mouvement des gilets jaunes sont immenses et doivent évidemment être (...) (Lire la suite…)

Anthropocène : quand l’histoire humaine rencontre celle de la Terre...

Dresser l’inventaire écologique d’un modèle de développement devenu insoutenable, qui ébranle bien des idées reçues sur notre prétendue "prise de conscience environnementale" et ouvre des pistes pour vivre et agir politiquement dans l’Anthropocène. (Lire la suite…)

Grégoire Chamayou : « Pour se défendre, le néolibéralisme a fait refluer le trop-plein de démocratie »

Confrontés à l’activisme des années 70 puis aux exigences éthiques des consommateurs, penseurs libéraux et directions d’entreprises ont mis au point des guides de management et des théories politiques pour défendre le capitalisme contesté. En disséquant ces discours, le philosophe dresse une brillante saga du libéralisme autoritaire. Dans sa Théorie du drone, (...) (Lire la suite…)

Populisme et démocratie par Jean-Luc Nancy

Sans « peuple », pas de démocratie, et il serait vain de réduire le « peuple » à une identité. Tribune. Populisme et démocratie forment un couple singulier. Le premier récuse la péjoration que son nom représente pour la seconde, dont il dénonce l’hypocrisie. La seconde se dit seule forme légitime d’existence commune. Les deux s’affirment souverainement populaires. (...) (Lire la suite…)

L’homme face à la nature

Les mutations écologiques nous invitent à penser le rapport de l’homme à la nature. Peut-on dépasser la dichotomie nature/culture ? Quels sont les contours d’une anthropologie de la nature ? L’homme n’existe pas en lui-même, mais bien dans, avec et par son environnement. (Lire la suite…)